Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Cette dernière décennie de nombreux labels et nouvelles appellations ont émergé. Tous les secteurs agroalimentaires sont touchés et la vigne n’échappe pas à la règle. En tant qu’amateur de vin, il est parfois difficile de s’y retrouver. Afin de les comprendre et de les différencier, voici quelques explications.

 

La viticulture raisonnée et intégrée

Pour de nombreux agriculteurs, le rendement est la ligne directrice de leur politique d’exploitation. La population croissante nécessite une augmentation du volume de production et afin d’y parvenir l’utilisation d’engrais et de pesticides est alors de mise. L’agriculture raisonnée et intégrée s’inscrit d’une certaine façon dans cette agriculture conventionnelle.

Vegelia ©

Néanmoins, pour réduire l’appauvrissement des sols causée par une culture intensive mais aussi diminuer l’impact environnemental de celle-ci, un grand nombre de vignerons ont opté pour une viticulture raisonnée, c’est-à-dire qui limite la pulvérisation de traitements chimiques.

Le label Terra Vitis regroupe les vignerons adoptant cette démarche écologique. Quant à la viticulture intégrée qui englobe l’intégralité des modes de cultures de la vigne, Tyflo est son label depuis une quinzaine d’années.

 

La viticulture biologique

La protection de l’environnement est une question d’actualité et la volonté d’abolir les traitements chimiques est entre autre la préoccupation première de centaines d’agriculteurs. Des solutions naturelles d’origine animale, végétale ou minérale sont alors adoptés par les vignerons pour se substituer aux fertilisants ou pesticides chimiques.

Pour obtenir un des différents labels bio, un certificat délivré par un organisme de contrôle accrédité après trois ans de conversion si il s’agit d’un passage de la viticulture conventionnelle à celle biologique est nécessaire.

biodynamie

auchanetmoi.auchan.fr ©

Le label européen est AB, l’anagramme d’ « Agence Biologique », il est représenté par une feuille formée d’étoiles. Néanmoins il en existe d’autres comme Bio Cohérence ou Nature Et Progrés.

Parmi nos vignerons-partenaires, nous retrouvons le Clos Lapeyre dans le Sud Ouest, le Domaine Jean-Baptiste Adam en Alsace et le Domaine Alain Mathis en Bourgogne qui pratiquent la culture biologique de la vigne.

 

La viticulture biodynamique

Il s’agit d’une catégorie de l’agriculture biologique. La culture biodynamique consiste à traiter la terre afin la vivifier mais aussi à aider la plante à se défendre elle-même. En effet, dans ce type d’agriculture, le terrain doit être considéré comme un environnement vivant. En favorisant la vie dans la terre et en l’équilibrant au mieux, la vigne se montrera plus résistante aux potentielles maladies ou aux intempéries.

vinotrip.com ©

Une entreprise de Charente-Maritimes spécialisée dans la création de produits destinées à la culture biodynamique  a d’ailleurs découvert par hasard une solution qui permettrait à la vigne de résister au gel.  L’intégralité des traitements pulvérisés à faible dose sur la terre ou la vigne sont d’origine naturelle. Les labels de la viticulture biodynamiques sont entre autres Demeter et Biodyvin.

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This