Idée cadeau vin originale et personnalisée
Choisissez un domaine
Certificat de parrainage en 1h par mail
Parrainage de vignes Covigneron
3 ateliers "Découverte" avec le vigneron inclus
Initiation viticulture, vinification et œnologie.
Initiation viticulture, vinification et œnologie.
Cuvée personnelle à son nom
Certificat de parrainage personnalisé
Nos commandes sont expédiées en 24h !

Les fêtes et le vin

Le champagne joue souvent le maitre de cérémonie !

En effet le vin qui mousse reste encore le vin de la célébration, comme en témoigne son pic de consommation en fin dannée.

Mais que mange-t-on pendant les fêtes ? Quels sont les accords mets-vins ?

Le foie gras…

L’inévitable foie gras est toujours présent aux tables de Noel et réveillons, qu’il soit poêlé, en bloc, ou mi-cuit, il sait satisfaire tous ses hôtes !

L’association entre le foie gras et un vin dépend surtout du moment auquel il sera servi à table. Accompagné une tranche de foie gras avec un vin sucré est une association souvent plébiscitée. Il faut tout de même se rendre compte que cette association risque de desservir le reste du repas, car d’autres vins servis par la suite pourront sembler léger couvert par la forte note sucré restée en bouche.

Nous vous conseillons des appellations idéales pour marier vin et foie gras que vous pourrez trouver parmi nos domaines partenaires comme par exemple le Gewurztraminer dAlsace du domaine Jean Baptise Adam.

Pour un vin sec, nous vous conseillons l’appellation Pessac-Léognan du Château Bardins pour la découverte d’un très bel équilibre entre complexité, fraîcheur, vivacité et harmonie.

Si vous préférez jouer la carte de l’audace en servant un vin rouge pour accompagner du foie gras, les vieux millésimes seront votre meilleur choix ! C’est dans cet esprit que nous nous tournons vers le château Pey Mallet produisant une appellation Haut Médoc. Complexe et élégant, le mariage est osé. 

Les huitres

Incontournable entrée ou mise en bouche, les huitres sont le fruit de mer par excellence des fêtes de fin d’année. On les cuisine de différentes façons, on les accompagne donc avec des vins différents. On peut rester sur un Chablis Bio du domaine Alain MATHIAS, en accord parfait pour des huitres crues.

Cependant pour des huitres chaudes, même si le Chablis s’accorde très bien également, nous vous proposons de partir au domaine Grange Neuve où l’on produit un vin blanc d’appellation Bergerac. Ces arômes floraux et fruités, avec une certaine acidité en bouche permettrons à l’iode de l’huitre de laisser une trace puissante en bouche.

Pour plus encore plus d’audace, nous vous conseillons donc un champagne brut ou extra brut qui ira parfaitement avec des huîtres chaudes en plat ou à lapéritif. Les fines bulles et lacidité de ces champagnes vont sublimer le produit et équilibré le côté iodé.

Avoir les bonnes bouteilles c’est bien mais les déguster c’est mieux !

On a tous déjà vu une personne sattarder sur son verre de vin en le faisant tourner avec de grands gestes puis humer le doux parfum qui sen dégage avant de se délecter du bouquet racé et élégant. Cela peut paraître compliqué, mais juste en apparence

On vous donne les trois grandes étapes de dégustation du vin.

Tout d’abord : l’examen visuel

Le terme technique pour désigner la couleur du vin est « la robe ». La couleur nous renseigne sur plusieurs choses :

  • L’âge : dune manière générale, plus le vin blanc est transparent, plus il est jeune. Un vin blanc orangé annonce un vin « évolué » donc plus vieux. Lorangé peut aussi caractériser un vin blanc sucré.  Les vins rouges partent plus souvent d’un violet sobre et évoluent vers le brun.
  • Le niveau d’alcool : lorsquon déguste du vin, on fait automatiquement tourner le liquide pour en faire remonter l’odeur. Cest en reposant le verre que lon peut voir apparaitre une partie du liquide sur les parois. Cela provoque une formation de gouttelettes qui indiqueront le niveau d’alcool élevé ou non. Après avoir fait tourner le vin, si vous ne voyez presque pas de larmes cela veut dire que le vin est plutôt léger en alcool. A contrario si les larmes sont bien présentes, le vin a un degré d’alcool relativement élevé.
  • Le cépage : la couleur dépend de la peau des raisins, plus le raisin est noir et plus le vin sera foncé.

Cependant, beaucoup de paramètres différents entrent en jeu, et peuvent modifier la couleur du vin.

Ensuite : l’examen olfactif

Cette étape se déroule en deux temps :

Le premier nez, où lon sent juste au-dessus du verre pour apprécier le caractère général de ce vin. Cest à ce stade quon évalue sil présente un défaut. On peut y découvrir une odeur déplaisante, oxydé, acide ou encore senteur de bouchon.

C’est au second nez, après avoir flairé le vin sans le remuer (premier nez). Il est temps de faire prendre un léger mouvement giratoire au vin que lon cessera par un arrêt brusque. Ce mouvement permet ainsi d’aérer le vin et de libérer de nouveaux arômes. Pour cet exercice, il est préférable de sentir petit à petit pour permettre une bonne analyse olfactive. Ce second nez va vous renseigner sur les origines (cépages, région), sur le degré de mûrissement, sur le mode de vinification de ce vin. Le nez doit toujours sanalyser dans la durée. Au fil des minutes, les parfums se révèlent, se modifient, permettant danticiper ce que sera l’évolution du vin.

Et enfin l’examen gustatif

On commence par l’attaque : c’est la première gorgée. Nos papilles peuvent alors distinguer 4 saveurs : l’acidité, le sucré, le salé et l’amer. Toutes se mélangent lors de la dégustation.

Ensuite on va prendre une gorgée que l’on fait tourner dans la bouche, comme si on mâchait le vin. Cela permet de mieux appréhender le goût du vin.

Et enfin le final, est-ce que le vin reste en bouche longtemps ou est-ce qu’il se disperse rapidement après l’avoir bu ?  Un vin qui dure en bouche est plus complexe et d’une qualité bien supérieure.

Une fois la dégustation terminée il faut vous poser une question: est-ce que ce vin m’a plu ? N’oubliez pas que l’appréciation est personnelle et subjective.  Le meilleur vin est toujours celui qu’on préfère !

Les fameux repas de Noel…

Ha.. on connaît tous ces repas de familles où notre père, oncle, mari ou soeur se prend pour un sommelier renommé… exaspérant, drôle et quelques fois affligeants, nous vous invitons à comparer vos expériences familiales aux 10 pires emmerdeurs en dégustation de Dalkia Loves Wine. Sommelière et détentrice du blog : Dalkia loves Wine, elle saura vous séduire grâce à son expertise et ses notes d’humour décalé !

 

 

Pourquoi Covigneron vous explique tout sur le vin ?