Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

collage et le filtrage du vin

 

Le collage et le filtrage du vin sont deux opérations qui permettent de rendre un vin « présentable ». En effet, aujourd’hui les consommateurs choisissent leur vin selon plusieurs critères, la couleur, la provenance, le millésime, etc…, mais également en fonction de l’aspect. Le vin se doit donc d’être limpide, sans dépôt, si le vigneron souhaite arriver à vendre sa bouteille. Toutefois, pour obtenir cela, il faut passer par le collage et le filtrage du vin.

 

Le collage du vin

 

Ainsi, le collage du vin, déjà pratiqué il y a plusieurs siècles par les romains, consiste à ajouter une substance protéique qui va coaguler lorsqu’elle va rentrer en contact avec les tanins. Cette action va alors avoir pour effet d’éliminer les particules restées en suspension.

Après avoir coller le vin, vient l’étape du filtrage. Comme son nom l’indique, on passe le vin à travers un filtre qui peut avoir plusieurs épaisseurs selon le résultat souhaité.

 

Inconvénients des méthodes de collage et filtrage du vin

 

Depuis environ 10 ans, les professionnels sont tenus d’indiquer sur l’étiquette si le vin est susceptible de contenir des composants allergènes tel que le lait, l’œuf ou le gluten. Cela peut paraître surprenant de trouver de tels produits dans un vin, mais ils proviennent des méthodes de collage qui sont multiples. En effet, pour effectuer ce procédé, le vigneron peut utiliser des bentonites (argiles naturelles), mais aussi de la colle de poisson, de la caséine (lait), du blanc d’œuf, de la gélatine (porc), PVPP (produit de synthèse), gels de silice. Autant dire que le choix est large, et peu ragoûtant finalement…

Ces méthodes reviennent à modifier la structure même du vin en question. En effet, après avoir rajouté le produit de son choix lors du collage, de nombreuses particules sont éliminées lors du filtrage. Toutefois parmi ces dernières, certaines sont bonnes pour la santé, alors que d’autres causent un vin avec des défauts. Aucune différence n’étant faites, les bonnes particules ne sont pas conservées.

De plus, en filtrant le vin, on perd également les matières colorantes, le tanin, et autres composés phénoliques propres à chaque vin.

 

Découvrez Covigneron pour tout savoir sur le vin

 

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte