Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

La perte de goût et d’odorat sont des symptômes fréquents chez les patients souffrant de la Covid-19. Mais d’autres facteurs peuvent aussi être à l’origine d’une perte d’odorat. Sentir quotidiennement des odeurs permet à terme d’améliorer, et même de regagner, les capacités olfactives perdues. Nombreuses sont les méthodes de training olfactif.

Le goût et l’odorat une histoire de covid mais pas que

La pandémie de Covid-19 aura mis en avant un trouble neurosensoriel peu médiatisé jusqu’alors, celui de la perte ou de l’altération de l’odorat. En effet nombreux sont les patients testés positifs rapportant une perte brutale de leur odorat très souvent couplé avec des troubles du goût.

Mise en lumière par la pandémie, on estimait déjà que 10 à 15% de la population souffrait déjà d’un trouble de l’odorat. Nombreuses en sont les conséquences telles que le tabac, mais les maladies virales telles que les rhumes, les grippes et les sinusites figurent comme grandes coupables. En effet ces virus détruisent les cellules de l’épithélium olfactif chargées de détecter les molécules odorantes, il en va de même pour le goût, car pour différencier les saveurs il faut compter sur le nez et ces neurorécepteurs olfactifs dans la transmission de l’information au cerveau.

 

 

Le vin au service d’un intérêt commun: redonner le gout et l’odorat aux Français

L’institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) dévoile un protocole permettant de retrouver plus rapidement le goût et l’odorat. En effet, que ce soit pour les oenologues, les parfumeurs ou tant d’autres professions pour lesquels l’odorat est un métier, ISVV propose un kit de rééducation.

Le kit est composé de diffuseurs portatifs ou de stylos olfactifs permettant d’être sensoriellement stimulé quotidienne grâce à la diffusion d’huiles essentielles. Bien sûr cette rééducation est également accompagnée d’exercices  qui font appel à la mémoire afin de coupler souvenir et odeur le but étant d’associer une senteur à un souvenir afin de stimuler la progression car la simple imagerie mentale pour rait accroitre la récupération olfactive.

Ces kits sont désormais gratuits pour les victimes d’une hyposmie ou d’une anosmie et peuvent se procurer le kit sur le site de l’ISVV (https://www.isvv.u-bordeaux.fr/fr/amenagement-covid-19.html). Ce kit semble révolutionnaire et d’une grande aide pour les oenologues, restaurateurs et parfumeurs en quête de guérison ou d’amélioration de leur sens.

 

La Covid-19 a certes affecté certains de nos sens mais pour les viticulteurs la solidarité reste le maitre mot. En effet entre choc des générations et des savoir-faire, certains vignerons de la Côte d’or n’ont pas hésiter à lancer un appel aux étudiants (https://www.covigneron.com/crise-sanitaire-les-viticulteurs-lancent-un-appel-aux-etudiants/) durant la période des vendanges.