Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

winabis

© Winabis

Après avoir lancé son vin bleu en 2015, l’entreprise espagnole Santa Margarita, se lance dans la commercialisation d’un vin d’un nouveau genre. Sa dernière grande invention se nomme « Winabis », premier vin qui ressemble à une menthe à l’eau, et qui possède surtout un ingrédient très étonnant. Présenté officiellement à la filière vin du salon ProWein de Düsseldorf, « Winabis » interpelle donc d’abord par sa couleur, mais également par son assemblage unique de vin et de cannabis. Bien qu’il possède l’odeur assez prononcée de la plante qui le compose, on retrouve en bouche le goût caractéristique du vin du « cépage verdejo ». Pour obtenir cette boisson, du Sauvignon Blanc (9,5°) a été infusé au Cannabidiol (CBD), actif connu pour ses propriétés à la fois relaxantes, anti-oxydante, et antidouleurs, avec une concentration inférieure à 0,2%. De plus, le « Winabis » ne contient aucune trace de Tétrahydrocannabinol (THC), l’autre actif très présent du cannabis, et qui créer la sensation de manque. Il est donc parfaitement conforme à la légalité, et aux réglementations européennes.

Une bonne idée marketing ?

Dès son lancement, le nouvel OVNI du vin a fait sensation, les 60 000 premières bouteilles sorties à l’occasion du salon, se sont vendues très rapidement. Il semblerait que les pays nordiques aient été les plus intéressés, puisque l’Allemagne, le Danemark, et les Pays-Bas en ont acheté la majeure partie. Bien évidemment, sur internet aussi une telle nouveauté ne pouvait passer inaperçue, et le « Winabis » s’est vite retrouvé commercialisé chez le géant de la vente en ligne : Amazon. En France, pourtant l’un des leaders dans le marché du vin au niveau international, mais également dans la consommation de cannabis au niveau européen, le « Winabis » ne semble pas intéresser les professionnels du métier, bien que le responsable export de la société, Rowdy Lohmuller, affirme qu’il rêve que le produit se retrouve dans l’Hexagone. Pourtant, l’idée a de quoi plaire, notamment pour toucher un nouveau public. Et, si les détracteurs voient en lui un mauvais coup marketing, la société quant à elle affirme que le « Winabis » ouvrira au plus grand nombre l’envie d’essayer le vin. Il faut dire qu’avec son vin bleu, cette dernière avait déjà prouvé que la nouveauté et l’originalité attirent toujours les foules, d’ailleurs les plus grosses ventes de la bodega espagnole proviennent de ses vins colorés. Avec son slogan « Double Taste », accompagné de l’énigmatique 4:20, chiffre référence pour les consommateurs de cannabis, et leur mouvement pour sa légalisation, « Winabis » a de grandes chances de trouver son propre public, bien plus jeune que pour les vins traditionnels.

Se faire un avis

Pas besoin donc d’être un consommateur de marijuana pour vouloir y goûter, le meilleur avis sur ce vin sera surement celui que vous vous ferez. S’il existe sur Internet de nombreux sites internationaux le commercialisant, il vous faudra bien chercher, pour en trouver un vous livrant en France. Bien entendu, le site officiel Winabiswine livre partout dans le monde, mais pour une bouteille à 16,95€, s’ajoutent des frais de livraison à 18€.

Découvrez Covigneron pour tout savoir sur le vin

 

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte