Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Le vitirover

Le Vitirover, cela ne vous dit peut-être rien, pourtant ce robot tondeuse est en passe de révolutionner la viticulture. En effet, cette machine tout droit sortie de l’esprit de Xavier David-Boulieu, un exploitant à Saint-Emilion, est une alternative à l’usage des herbicides et autres produits chimiques destinés à détruire les mauvaises herbes aux pieds des vignes.

Un robot made in France

Xavier David-Boulieu, issu de plusieurs génération de vignerons, est à l’origine de cette innovation. Ce vigneron et viticulteur, soucieux de limiter l’usage de produits de synthèse, a conçu une machine capable de tondre les mauvaises herbes des pieds des vigne et ce en totale autonomie.

Il s’agit d’une réponse à une problématique à laquelle de nombreux viniculteurs sont confrontés. En effet, la végétation sur le terrain viticole entrave le développement des ceps, c’est pourquoi il est indispensable de s’en débarrasser. Les herbicides ne sont donc plus la seule alternative pour remédier à ce problème agricole. L’arrivée de ce robot tondeuse sur le marché est donc un moyen de contrer l’usage intensif du glyphosate qui, rappelons-le, est depuis quelques années au coeur d’un scandale sanitaire.

Ce petit robot a donc ouvert la porte d’une agriculture plus saine et écologique mais pas que. En effet, son inventeur a été contacté par des industriels rencontrant les mêmes problématiques que les viticulteurs et soucieux de préserver l’environnement en modifiant leur façon de travailler. Parmi, on retrouve EDF, la SNCF mais aussi des Ministères étrangers comme celui de l’Autriche ou l’Azerbaïdjan.

Une machine évolutive

Le premier modèle a été lancé il y a 3 ans. Depuis, la machine ne cesse d’évoluer et de se perfectionner afin de répondre au mieux au besoin des viticulteurs. Ultra économique et écologique, ce robot tondeuse piloté à distance via un smartphone ou un ordinateur ne consomme que 20 à 25 watts en moyenne et dispose d’une autonomie pouvant aller jusqu’à 24h. Ce n’est pas tout, ses batteries se rechargent grâce à l’énergie solaire. Il s’agit donc d’un robot tondeuse innovant, 100% français et 100% écolo.

Aidé par un Jonathan Capron, ingénieur en mécanique, Xavier David-Boulieu tâche de résoudre chacune des failles de son système et d’y répondre par des améliorations adaptées à l’environnement vinicole. Ils ont notamment mis au point « l’opération dentiste » qui permet de bouger à distance le robot tondeuse si le fonctionnement de ce dernier est entravé par une herbe récalcitrante. En cas d’incident, une alerte est directement envoyée sur le smartphone du propriétaire pour l’en avertir immédiatement.

Ce bijou de technologie mis au service de l’écologie et de l’agriculture a déjà permis à son fondateur de récolter prés de 200 000€ à travers un financement participatif. Cette somme donnera naissance à une centaine de robots depuis fin 2019.

Et qui sait, nous trouverons peut-être bientôt ces robots tondeuses le long des chemins de fer, des lignes à haute tension et dans les parcs de panneaux photovoltaïques.

Découvrez le concept Covigneron

 

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte