Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

avec quoi boire du rose

Selon l’expert Jérôme Baudouin, journaliste à La Revue du vin de France, la France est le premier pays producteur et exportateur de vins rosés au monde ! 

La France représente aujourd’hui 35% de la production mondiale, désignée donc comme le spécialiste mondial du vin rosé. 

Le vin rosé, fabriqué à partir de raisin rouge (le même utilisé pour fabriquer du vin rouge, mais pressé plus rapidement, ce qui donne cette couleur rosée), est devenu le meilleur ami des apéritifs et des séances de barbecue, avec une odeur d’été !

 

La boisson star de l’été

Pour son côté désaltérant et convivial, le rosé est le vin nommé star de l’été ! L’allié des nos apéritifs et barbecues, ce vin monte en flèche dans le coeur des français. 

Une augmentation des ventes est constatée depuis plus de 15 ans, jusqu’à atteindre les +15%.

Connue sur la Terre entière pour la qualité de son vin, la France est aujourd’hui le premier producteur de rosé dans le monde, avec une part de marché de 35%. C’est aussi le premier pays consommateur.

Derrière la France, d’autres pays comme l’Italie, l’Espace ou les États-Unis sont amateurs de vin rosé, mais de manière somme toute beaucoup plus marginale par rapport à la France (environ 10% au maximum, pour chacun…). 

 

Le vin rosé n’a pas à rougir face à ses camarades.

Le rosé représente à peu près 32% de la consommation des vins, toutes couleurs confondues. Cela correspond donc à près d’un tier de la consommation de vin générale. 

Le vin, jusqu’ici réservé aux consommateurs plutôt connaisseurs, lors de bons repas gastronomiques, se démocratise avec sa version rosée, que l’on débouchonne en période estivale dans un esprit convivial et festif. 

Le vin rosé n’est finalement pas réservé à un type de consommation en particulier, comme le vin rouge ou le vin blanc pourraient l’être. C’est un vin qui se consomme quand on en a envie, à l’apéritif ou lors de repas. L’intellectualisation n’est pas du tout la même que celle assignée traditionnellement au vin blanc et à plus forte raison au vin rouge. Le vin rosé offre une approche tout à fait décomplexée, sans peur de la part des néophytes de “mal faire les choses” par manque de connaissances, ce qui explique cette consommation de plus en plus grandissante chez les français, de tous milieux et de toutes catégories socio-professionnelles confondues.  

 

Du rosé haut de gamme, en option !

Le vin rosé, souvent considéré comme un vin à boire dans l’année car il risque de s’oxyder, est aussi un vin qui peut être considéré haut de gamme selon la production. De très grands rosés d’auteurs sont des vins de garde qui peuvent vieillir, et bien vieillir, comme les grands rosés de Provence, qui ont la capacité de vieillir plusieurs années et de se bonifier avec le temps. 

 

 

Découvrez Covigneron pour tout savoir sur le vin

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte