Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

vignoble anglais

© Lesechos.fr

Le changement climatique aidant, la météo favorable a permis au Royaume-Uni de voir ses quantités de vin « made in England » produites exploser. Jusque là peu réputé pour être une terre adaptée à la viticulture, le Royaume-Uni revient dans la course des pays vinicoles européens avec une récolte exceptionnelle. Récolte due à la hausse des températures réduisant ainsi le taux d’humidité.

Vignoble anglais, une récolte inattendue

Perçue comme une miracle par l’association des producteurs de vin de Grande-Bretagne, la récolte de l’année 2018 a tout simplement été exceptionnelle. Dépassant toutes les espérances de viticulteurs de près de 50%, le volume de bouteilles produites va donc doubler pour cette année 2019. Alors que seulement 6 millions de bouteilles ont été produites en 2017, les vignerons britanniques s’apprêtent à mettre sur le marché vinicole près de 12 millions de bouteilles cette année.

Les spécialistes n’hésitent d’ailleurs pas à qualifier cette production inédite de « récolte du siècle ». La raison ? Un printemps très chaud suivi d’une saison estivale sèche affichant un taux d’ensoleillement record a rendu possible ce phénomène imprévisible. Si imprévisible, qu’un bon nombre de vignerons britanniques ne parvenaient plus à stocker les quantités de raisins récoltés.

Au vu des changements climatiques attendus dans les prochaines années, la situation tend à devenir habituelle. Les spécialistes de la filière vinicole « prévoient une excellente année pour les vins tranquilles anglais, en particulier les vins rouges ».

Le « made in England » à l’honneur

Actuellement agité par une possible sortie de l’Union Européenne, le Brexit est un sujet de discordes dans tout le pays. Cependant, la tendance est à la consommation locale ou au moins nationale. Ainsi, le gouvernement britannique lui-même incite à l’achat de produits « made in England » et le vin ne fait pas figure d’exception.

Pour montrer l’exemple, Nusrat Ghani, une députée de Wealden dans le Sussex, a même fait une proposition de loi qui obligerait les institutions nationales britanniques, qu’elles soient localisées sur le territoire nationale ou à l’étranger comme peuvent l’être les ambassades, à servir du vin anglais lors d’événements.

Depuis plus de 30 ans, le vignoble anglais s’étend doucement mais surement. Il s’agit pour le gouvernement d’une opportunité à ne pas négliger bien que la cause de celle-ci soit le réchauffement climatique, ce qui est un problème sérieux à l’échelle planétaire. Cependant, ces effets sont à nuancer. On constate que l’irrégularité des précipitations et des périodes de chaleur peuvent nuire à la qualité du raisin.

En terme de chiffres, on observe que, en l’espace de 10 ans, les nombres de domaines vinicoles a quasiment doublé et que les vins effervescents ont connu une augmentation de prés de 150% représentant à eux seuls 68% de la production vinicole britannique.

Longtemps considéré comme de piètre qualité, le vin anglais commence doucement à jouer dans la cour des grands crus et pourra peut être dans un futur proche devenir un concurrent sérieux du vignoble français.

Découvrir Covigneron pour tout savoir sur le vin