Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Peu de vignerons acceptent de mettre en avant le fait que leurs vendanges soient faîtes à la main. Toutefois, la vendange mécanique reste la méthode de récolte la plus utilisée partout dans le monde, et notamment en France. En 2010, l’intervention d’une vendangeuse représente 60% des récoltes dans les vignobles de l’Hexagone. Ce qui laisse la vendange manuelle, la plus idéale, au second plan. Les différences entre ces 2 méthodes des récoltes de raisins !

Vendanges à la main, une obligation législative ou technique

Vendanger à la main est une méthode traditionnelle pour récolter les raisins. Les vendangeurs, dotés de grande forme physique, utilisent des sécateurs pour couper les grappes et des seaux afin de transporter les fruits. Bien que longue et fastidieuse, cette pratique donne une image très positive à la qualité des vins ainsi produits. Toutefois, les vendanges à la main ne sont plus pratiquées que dans quelques vignobles, et ce, obligatoirement.

Choisir les vendanges à la main peut résulter d’une contrainte législative ou bien technique. Il existe des appellations repoussant l’usage de la machine à vendanger. Il en est ainsi des vignobles réputés dans la production de vins effervescents comme le Champagne ou encore le Limoux. Cette méthode de récolte à la main s’impose aussi en Beaujolais pour que les grappes soient entièrement récoltées et ne s’écrasent pas. Dans le cas des liquoreux (genre sauternes), il faudrait trier les raisins botrytisés, grain par grain. Ce qui ne serait pas possible avec une machine.

Par ailleurs, il faudrait également ajouter les types de terrain qui ne permettent pas l’intervention d’une machine à vendanger. Dans ce cas, il faudra faire des vendanges à la main dans les terrains non adaptés (forte pente, rangs trop serrés…). Et surtout, la fragilité de certains cépages (c’est notamment le cas du pinot noir) refuse le traitement à la machine. Certes, les vendanges mécaniques ne permettent pas toutes les récoltes de raisins, mais elles présentent toutefois des avantages alléchants pour les vignerons.

Vendanges à la machine : une récolte plus économique

Les vendangeuses sont apparues dans les années 70. Pour récolter les raisins, ces machines à vendanger enjambent les rangs des vignes afin de secouer les pieds, faire tomber les grains et ensuite les ramasser automatiquement par un mécanisme de récupération. La vendange mécanique permet, en une seule opération, d’effectuer toutes les tâches des vendangeurs, et ce, de façon extrêmement rapide. Ce qui assure une grande réactivité si la maturation avance très vite.

Rapide, mais surtout économique, la vendange à la machine est une méthode de récolte moins chère. Contrairement à la vendange manuelle qui est onéreuse en raison de la main d’œuvre, mais aussi la durée des récoltes. De toute évidence, vendanger à la machine est un excellent choix pour la production de vin à petit prix, pour les cépages suffisamment robustes ou encore pour les vastes terrains de vignobles (accessibles par la machine). Autant dire que la méthode à la machine peut être plébiscitée pour les récoltes de raisins destinés à la production de vins, autant de qualité supérieure que de qualité courante.

Choisir entre les vendanges mécaniques ou les vendanges manuelles appartient au viticulteur. C’est à chaque fois le résultat dans la bouteille qui déterminera ensuite le prix du vin.

Pour en savoir plus sur le vin
découvrez le parrainage de pieds de vigne

A lire également

Peut-on planter n’importe quel cépage ?

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This