Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Avant d’arriver jusqu’à vos pupilles, le vin est passé entre de nombreuses mains afin d’être récolté, façonné et sélectionné. Les innombrables métiers liés à la viticulture sont parfois difficiles à distinguer les uns des autres.

Comme notamment la subtile différence entre un œnologue et un sommelier. Très fréquemment associées, ces professions que tout semble rapprocher sont parfaitement distinctes. Voici une petite explication qui vous permettra de ne plus les confondre.

L’œnologue

L’œnologue a un rôle de conseil et d’étude de la vigne. Il conseille au mieux le vigneron quant aux choix des cépages, du mode et du moment de plantations des pieds. Son travail ne s’arrête pas là.

Il exerce aussi un contrôle permanent sur la qualité des raisins, la fermentation du vin, la façon de transformer le fruit. Il réfléchit également à comment le protéger et réussir sa mise en bouteille.

Son but est d’améliorer la productivité de la vigne en optant pour une variété adaptée à son environnement de culture. Il veille aussi à la qualité du vin en respectant les contraintes du terrain.

oenologue

Source : studyrama.com

En plus de conseiller le vigneron tout au loin de son parcours viticole, il se charge parfois de la commercialisation des vins.

Que ça soit au sein d’un laboratoire, de coopératives ou de domaines viticoles, être œnologue signifie être passionné par la recherche et le vin. Et c’est aussi s’adapter aux saisons de la vigne et suivre son rythme.

Pour devenir œnologue, le Diplôme National d’Œnologue est obligatoire. Pour l’obtenir, il faut au minimum disposer d’une licence axée sur la biochimie agronomique ou directement sur la viticulture. Il faut ensuite préparer le DNO les deux années suivantes.

Le sommelier

Plus loin des domaines, le sommelier assure les relations commerciales entre les clients et les caves. Il orchestre les livraisons de vins, leurs surveillances ainsi que le contrôle qualité des commandes.

Responsable des achats, il se doit de sélectionner les meilleurs vins correspondant à la demande de ses clients. Ceci, dans le seul but de les satisfaire et de proposer une sélection pointue. Cette sélection doit aussi en accord avec le style gastronomique de l’établissement dans lequel il travaille.

sommelier

Source : studyrama.com

Très à l’affût des tendances et des grands vins, le sommelier se doit être polyvalent et souvent polyglotte. En effet, dans de nombreux restaurants, la présence d’un sommelier est requise pour conseiller le client lors du choix de son vin de table en respectant les plats commandés.

Ce contact direct avec le consommateur nécessite, en plus d’une passion pour le vin et d’un fin palais, une amabilité ainsi qu’une présentation irréprochable.

Pour y accéder, pas de parcours spécifique, il s’agit d’une profession moins encadrée que l’œnologie. Néanmoins, un certain nombre de diplômes sont préconisés comme le Baccalauréat Professionnel « Commercialisation et Services en Restauration ». Il peut être complété par une Licence Pro « Commerce spécialité commerce des vins et oenotourisme ».

Alors que l’œnologue conseille le vigneron, le sommelier, lui, conseille le consommateur.

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This