Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

« Merci à cette famille incroyable de gentillesse et de partage pour l’ amour de leur métier »

«Très bon accueil simple décontracté. Atelier de vendange avec les vendangeurs du domaine très sympa. Présentation des chais et cuverie. Très bien»

«Domaine Familial très professionnel… à recommander pour passer des moments formidables…»

Le hasard fait parfois bien les choses. Ce fût le cas pour cette petite entreprise de Charente-Maritime située à une soixantaine de kilomètres de Bordeaux. En effet, elle a découvert un remède totalement naturel qui aurait les vertus de lutter contre le gel de la vigne.

Le MO2

Chaque année, les vignerons redoutent le gel de la vigne, en plus des maladies. Les aléas climatiques détruisent les exploitations et jusqu’à présent, aucune solution naturelle n’avait été trouvée.

Derrière MO2 se cache le nom des maladies contre lesquels le produit homéopathique à base d’aspirine végétale protège la vigne. A savoir,  le mildiou et l’oïdium. Créé et distribué par Gétade Environnement, le MO2 fait parti de la vingtaine de produits phytosanitaires biologiques déjà en vente sur le marché français.

En 2016, alors que le gel sévit sur plusieurs dizaines de vignobles français, certains vignerons ayant utilisé au préalable le MO2 ont constaté que le gel n’avait pas fait les dégâts escomptés. Hervé Emeric, viniculteur dans le Vaucluse, en avait appliqué sur ses vignes avant que le froid ne s’abatte sur son exploitation.

Il rapporte son étonnement à l’AFP : « Les feuilles ont brûlé. Normalement, quand ça gèle, on ne fait que du bois, on n’a pas de fruit. Pourtant, le raisin a poussé normalement, après. ». Il en est de même pour Patrice Giraud, en Provence, où 4 mois après « le feuillage et les grappes étaient comme s’il ne s’était rien passé. ». Ainsi, Bernard Lachaise, PDG de Gétade Environnement a peaufiné le produit permettant une grande résistance au gel.

Sciences et avenir ©

Effet direct sur la sève

L’adjuvant, l’aspirine végétale extrait du saule blanc et de la reine des prés, utilisé dans le MO2 a pour effet de fluidifier la sève. Ainsi, les pieds de vignes deviennent résistants au gel. Selon le PDG de Gétade Environnement, « l’homéopathie, c’est prélever le poison pour formuler l’antidote. »

L’association des composants à l’aspirine aurait sur la sève « le même effet que l’aspirine sur le sang. Ça la fluidifie, ce qui l’empêche de geler. C’est comme un robinet d’eau qu’on laisse ouvert, il ne gèle pas ».

Son mode d’emploi est facile. En effet, il suffit d’en pulvériser sur les vignes lorsqu’une gelée est annoncée. D’après son créateur, il est préférable de l’appliquer la nuit ou tôt le matin pour ainsi profiter de l’humidité des feuilles. Cependant les dosages dépendent de l’état d’avancement de la vigne.

Néanmoins, pour constater l’efficacité de cette solution, un sol équilibré est quasiment indispensable. Afin de remédier à l’acidité ou la basicité de la terre qui fragilise la plante, il faut donc « appliquer un traitement sanitaire préventif » conseille Bernard Lachaire. Ce rééquilibrage permet de diminuer « de 60% les besoins en produits phytosanitaires car la plante est alors capable de se défendre elle-même ».

Cette entreprise familiale de Bussac-Forêt affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires d’environ 800 000 euros et est en passe de s’étendre au marché mondiale. Pour faire face à la demande, elle a multiplié sa surface de travail par 4.

Source image de couverture : assureurs-associes.com

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This