Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Le hasard fait parfois bien les choses. Ce fût le cas pour cette petite entreprise de Charente-Maritime située à une soixantaine de kilomètres de Bordeaux. En effet, elle a découvert un remède totalement naturel qui aurait les vertus de lutter contre le gel de la vigne.

Le MO2

Chaque année, les vignerons redoutent le gel de la vigne, en plus des maladies. Les aléas climatiques détruisent les exploitations et jusqu’à présent, aucune solution naturelle n’avait été trouvée.

Derrière MO2 se cache le nom des maladies contre lesquels le produit homéopathique à base d’aspirine végétale protège la vigne. A savoir,  le mildiou et l’oïdium. Créé et distribué par Gétade Environnement, le MO2 fait parti de la vingtaine de produits phytosanitaires biologiques déjà en vente sur le marché français.

En 2016, alors que le gel sévit sur plusieurs dizaines de vignobles français, certains vignerons ayant utilisé au préalable le MO2 ont constaté que le gel n’avait pas fait les dégâts escomptés. Hervé Emeric, viniculteur dans le Vaucluse, en avait appliqué sur ses vignes avant que le froid ne s’abatte sur son exploitation.

Il rapporte son étonnement à l’AFP : « Les feuilles ont brûlé. Normalement, quand ça gèle, on ne fait que du bois, on n’a pas de fruit. Pourtant, le raisin a poussé normalement, après. ». Il en est de même pour Patrice Giraud, en Provence, où 4 mois après « le feuillage et les grappes étaient comme s’il ne s’était rien passé. ». Ainsi, Bernard Lachaise, PDG de Gétade Environnement a peaufiné le produit permettant une grande résistance au gel.

Sciences et avenir ©

Effet direct sur la sève

L’adjuvant, l’aspirine végétale extrait du saule blanc et de la reine des prés, utilisé dans le MO2 a pour effet de fluidifier la sève. Ainsi, les pieds de vignes deviennent résistants au gel. Selon le PDG de Gétade Environnement, « l’homéopathie, c’est prélever le poison pour formuler l’antidote. »

L’association des composants à l’aspirine aurait sur la sève « le même effet que l’aspirine sur le sang. Ça la fluidifie, ce qui l’empêche de geler. C’est comme un robinet d’eau qu’on laisse ouvert, il ne gèle pas ».

Son mode d’emploi est facile. En effet, il suffit d’en pulvériser sur les vignes lorsqu’une gelée est annoncée. D’après son créateur, il est préférable de l’appliquer la nuit ou tôt le matin pour ainsi profiter de l’humidité des feuilles. Cependant les dosages dépendent de l’état d’avancement de la vigne.

Néanmoins, pour constater l’efficacité de cette solution, un sol équilibré est quasiment indispensable. Afin de remédier à l’acidité ou la basicité de la terre qui fragilise la plante, il faut donc « appliquer un traitement sanitaire préventif » conseille Bernard Lachaire. Ce rééquilibrage permet de diminuer « de 60% les besoins en produits phytosanitaires car la plante est alors capable de se défendre elle-même ».

Cette entreprise familiale de Bussac-Forêt affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires d’environ 800 000 euros et est en passe de s’étendre au marché mondiale. Pour faire face à la demande, elle a multiplié sa surface de travail par 4.

Source image de couverture : assureurs-associes.com

Inscription à la newsletter

Le champagne, une histoire de bulles

Synonyme de fête et de luxe, le champagne est un alcool pétillant français à la renommée internationale. Aussi connu qu’il est mystérieux, ses bulles sont incontournables. Ce sont justement ces dernières qui nous intéressent. Légères dans le verre,...

Sur la Route des Vins de France

  La France, terre gastronome et vinicole, regorge de paysages à couper le souffle et de vins à ravir les papilles. D’été comme d’automne, les domaines ouvrent leurs portes aux visiteurs afin de partager une dégustation, une vinification ou bien une...

À quelle température boire son vin ?

En tant qu’amateur de vin, vous n’ignorez pas que la température de dégustation du vin selon son type et son âge est primordiale pour un goût optimal. Une bonne température permet de faire ressortir les arômes du vin et ainsi le sublimer. Tout...

Cognac ou Armagnac : quelle différence ?

Le Cognac et l’armagnac sont deux spiritueux issus du terroir français. Très souvent mal distingués, voire confondus, le Cognac et l’Armagnac sont pourtant deux alcools différents qui méritent qu’on s’y intéresse. Histoire, zones d’appellation contrôlées,...

Pénurie de rosé : un phénomène inédit qui touchera la France cet été

Selon le quotidien « Les Échos », la France pourrait faire face pour la première fois à une pénurie de rosé pour cet été 2018. Ce phénomène qui ne s’était jamais produit jusque là s’explique entre autre par la mauvaise récolte de 2017 et une forte demande...

Les sulfites dans le vin : un additif dangereux ?

Depuis 2005, on trouve sur les bouteilles de vin la mention « Contient des sulfites ». Cette mention a été rendue obligatoire suite à la polémique engendrée par l’usage des sulfites et de l’impact qu'ils auraient sur notre santé. Les sulfites dans le vin...

Notre sélection de livres sur le vin et l’oenologie

Amateur de vin depuis toujours, votre passion grandissante pour ce précieux nectar vous pousse néanmoins à en savoir davantage. Vous souhaitez mieux connaître ce que vous dégustez et savoir en parler justement. L’œnologie est un domaine qui requiert un...

Comment les Français choisissent leur vin ?

La gastronomie et le vin font partie de la culture et du patrimoine français. Pas moins de 142 000 viticulteurs exercent sur le territoire, sans compter les innombrables vignerons. On notera que 81% des Français de 18 à 75 ans ont consommé du...

Le collage du vin

Il existe beaucoup de protéines dans le vin Pour les éliminer, on ajoute cuve ou en fut une protéine extérieure. Ce peut-être l'albumine d'oeuf sous forme de blanc d'oeuf frais ou de poudre lyophilisée, la caséine, une protéine du lait, ou encore la...

Le Monbazillac, une AOC pas comme les autres

Le Monbazillac, ce fameux liquoreux a forgé son prestige en traversant le temps. Son vignoble au coeur de celui du Bergerac parcourt cinq communes du Périgord autour de Monbazillac. Grâce à un microclimat qui fait figure d’exception avec ses brumes...

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Share This