Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Viticulteurs rejoignez-nous

Covigneron répond à une question souvent posée notamment pour les rosés. Avant d’y répondre, il faut savoir que la plupart des cépages de raisin sont à chair blanche. Le jus extrait du raisin est ainsi toujours blanc. En réalité, la couleur des vins rouges vient de la macération des peaux dans le jus en fermentation…

Avec des raisins blancs, dont la pulpe et la pellicule sont incolores, on ne peut faire que des vins blancs

On pourra presser le raisin pour fermenter le jus seul ou bien faire ce qu’on appelle une macération pelliculaire, fouler les raisins quelques heures en contact avec les peaux pour bien extraire les arômes. On presse ensuite et le jus fermente seul, en fûts ou en cuves.

Avec des raisins rouges, on a le choix

En effet, la couleur est situé dans la peau et le jus est incolore. On foule et on met les peaux et le jus dans la cuve. Il faudra six à trente jours de macération pour obtenir des vins rouges, d’autant plus charpentés et colorés que la macération sera longue. Ce sont les anthocyanes, des pigments solubles et contenus dans la pellicule des raisins, qui donneront cette couleur rouge.

En laissant macérer quelques heures, la couleur sera pâle : on obtiendra un rosé. On peut même presser le raisin : on obtient alors un jus rosé extrêmement pâle, voire un blanc, si l’on presse très délicatement. Dans ces deux cas, le jus fermentera seul, comme dans la vinification des vins blancs. 

Il existe quelques rares cépages rouges, appelés “teinturiers”, dont la pulpe est colorée. Ils ne peuvent produire que des vins rouges, qu’il y ait ou non macération. Ces raisins sont rarement utilisés seuls mail ils peuvent servir à accentuer l’intensité colorante du vin.

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This