Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

On dit souvent que le vin devient meilleur avec le temps et que seuls les vins rouges peuvent bien vieillir. Or ce n’est pas le cas, on trouve dans tous les types de vins ceux qui peuvent vieillir et ceux qui doivent être consommés rapidement.

Comment donc savoir si l’on peut garder un vin en vieillissement dans une cave ?

Pourquoi faire vieillir un vin ?

Avant d’aborder les conditions de vieillissement du vin, il serait utile de comprendre l’intérêt d’un tel processus. On revient donc à la généralisation qui dit que le vin devient meilleur avec le temps. Ceci est en effet vrai, mais pas pour tous les vins.

Certains vins vieillissent bien et se bonifient dans la cave. Il faudra attendre des années, parfois plus de 50 ans, pour en tirer le meilleur. Ce sont des vins qui évoluent dans le temps pour gagner en complexité et révéler tout leur caractère.

Quels vins peut-on garder en cave ?

Pour qu’un vin puisse bien vieillir, il doit avec une bonne même grande concentration, une structure conséquente, beaucoup d’équilibre et d’harmonie et assez de matière. Puis pour chaque type de vin, la teneur en tel ou tel élément peut réduire ou augmenter le temps de garde :

  • Les tanins

La richesse en tanins est déterminante dans la conservation du vin surtout pour un vin rouge. Ainsi, les vins rouges les plus tanniques ont un meilleur temps de garde.

  • L’acidité

Tout comme les tanins, l’acidité joue un rôle dans le vieillissement du vin. C’est encore plus vrai pour les vins blancs qui ont besoin d’une acidité naturelle élevée pour pouvoir vieillir.

  • Le sucre

Moins important que l’acidité et les tannins, le sucre peut contribuer au bon vieillissement d’un vin. C’est le cas par exemple pour un vin liquoreux à condition  d’avoir l’acidité et la trame tannique.

Les facteurs influençant le temps de garde

Matière, équilibre, acidité, sucre et tanins, tous ces éléments dépendent de plusieurs facteurs qui influencent donc la capacité du vieillissement du vin :

  • Le millésime

Deux vins du même type, mais issus de différents millésimes ne vieilliront pas de la même façon.

  • La vinification

Selon la méthode de vinification et sa durée, le temps de garde d’un vin peut être faible ou bon. Les caractéristiques du vin et sa teneur en éléments ne sont pas les mêmes.

  • Le contenant

Le volume de la bouteille influence également le temps de garde d’un vin. Il s’avère en effet que plus le contenant est volumineux, plus l’évolution sera lente.

  • Le terroir

Le terroir est définitivement un facteur à prendre en compte. Certains terroirs sont d’ailleurs connus pour la production de grands et très grands vins. Et même dans un seul terroir, le potentiel de garde varie d’un domaine à l’autre et d’un cépage à l’autre.

Quelques exemples de vins de garde

  • Vins rouges

Bordeaux rouges et Bordeaux rouges supérieurs : 1 à 3 ans

Médoc, Saint-Emilion, Pomerol : jusqu’à 15 ans

Grands Crus : 30 à 50 ans

Bourgognes rouges : 6 à 8 ans

Côté de Nuits : jusqu’à 15 ans

Côte d’Or : jusqu’à 20 ans

Palette de Provence : jusqu’à 10 ans

  • Vins blancs

Certains Bordeaux blancs : jusqu’à 10 ans

Bourgognes blancs Chablis, Pouilly Fuissé, Mersault : 3 à 7 ans

Corton Charlemagne : jusqu’à 15 ans

Riesling d’Alsace : 10 à 15 ans

Bandol de Provence : jusqu’à 10 ans

Savennières : 15 ans

Sachez pour finir qu’un vin de garde doit être bon même dans sa jeunesse. Car le temps peut bonifier et assagir le vin, mais il ne peut pas corriger ses défauts.

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This