Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Bien choisir le verre approprié vise ainsi à sublimer un cru particulier. Pour apprécier pleinement le vin au verre, le contenant est tout aussi important que le contenu ! Le verre à vin de dégustation doit donc faire l’objet d’une réflexion minutieuse.

La forme d’un verre influence la perception de la qualité

Certes, la forme d’un verre à vin ne permet pas de rendre le vin meilleur, mais elle laisse la possibilité de conserver le goût et les arômes du vin lors de la dégustation. Un verre droit permet, par exemple, de mieux sentir tous les arômes sucrés et l’alcool du vin consommé, tandis qu’un verre resserré favorise la perception de l’acidité du vin vers le fond de la langue.

Le nez et la bouche jouent donc un rôle crucial dans la notation des vins versés dans un verre à vin spécifique. Mais les yeux ont aussi leur mot à dire sur le côté esthétique du verre.

En ce qui concerne la taille et l’épaisseur de la coupe à vin, les verres ciselés ou colorés sont à bannir, car ils risquent de dévaloriser le vin lors de la dégustation. Il est conseillé de tabler sur les modèles légers en cristallin ou en cristal afin de faciliter la perception de la qualité du vin. On trouve d’ailleurs des verres polyvalents sur le marché qui se caractérisent par leur petite taille.

Il est préférable de les utiliser pour déguster des vins blancs légers et puissants, des vins rouges jeunes et âgés ou encore des champagnes. Son calice large permet de libérer les arômes du vin et d’accélérer son oxygénation.

La quantité d’air présente dans le ballon du verre influence le vin. C’est le même rôle qu’une carafe à décanter. Plus il y a d’air en contact avec le liquide, plus le vin, aéré, gagne en maturité et libère ses arômes. A l’inverse, un petit verre est plus adapté pour les vins blancs, car il préserve leurs arômes fragiles d’une évaporation rapide.

Plus la taille est importante, meilleure sera l’oxygénation. Et, tout le monde connait l’importance de l’aération pour permettre aux senteurs de se dévoiler.

Ainsi, la forme du verre, et sa taille déterminent l’évolution et la réaction du vin lors de sa dégustation.

Comment bien choisir son verre à vin?

Pour éviter d’avoir plusieurs modèles de verre à vin chez soi, il convient de choisir l’article en fonction du vin consommé.

Les verres pour le vin rouge

Pour les vins rouges, le verre à vin de dégustation doit avoir un calice large pour respirer le bouquet du vin.

Les verres à vin rouges se décomposent en deux grands types : les verres pour Bordeaux et les verres pour Bourgogne.

Les premiers plutôt larges permettent une meilleure diffusion des arômes lorsque vous buvez le vin. En effet, les Bordeaux sont des vins assez longs à s’ouvrir, et nécessitent une bonne oxygénation.

Les seconds ont une ouverture plus étroite, mais avec une base plus large : dans ce verre arrondi, les arômes du vin se diffusent de manière optimale. Les Bourgognes ont en effet besoin d’une aération plus restreinte.

Le verre à vin de dégustation pour le vin blanc:

Les verres à vin blancs ont une ouverture plus étroite et sont moins larges dans la mesure où il n’est pas nécessaire de faire tourner le vin blanc pour en révéler les arômes. En

outre, mis en contact avec l’air, certains cépages de vins blancs perdent en nuances ; le verre doit donc être étroit pour permettre la concentration des arômes.

Les verres à champagne:

Les verres à champagne ont une forme élancée. Destinée à charmer le regard en permettant d’observer pleinement le spectacle des bulles remontant à la surface, cette forme permet également de concentrer les arômes. Il est donc conseillé d’éviter les coupes trop droites pour servir les champagnes et autres vins effervescents.

 

 

Et le design dans tout ça ?

Le design joue également sur le goût et la perception du vin. En effet, la forme du verre à vin de dégustation influe sur l’orientation du verre lorsque vous buvez le vin : le liquide ne sera alors pas dirigé vers les mêmes zones de la langue. L’organe buccal se compose de plusieurs parties en fonction des sensations qu’elles ressentent : acidité, sucré, amertume, salé…

Un ballon resserré oblige à lever la tête, accélérant la vitesse du vin, de sorte que le liquide atteint rapidement le fond de la bouche, consacré à l’amertume et à l’acidité ; à éviter donc pour les vins jeunes.

Avec un verre plus évasé, le vin se ressent principalement sur le bout de la langue, dédié au goût sucré ; ce type de verre convient donc bien aux vins chargés en acidité ou très tanniques, pour équilibrer les saveurs.

Un verre ovoïde, en forme de tulipe refermée, accentue l’acidité des vins, en les orientant vers le centre de la langue.

Quant aux verres en forme de tulipe ouverte, ils accentuent le fruité des vins jeunes. Ils sont souvent appréciés pour servir un Sauvignon blanc ou un Riesling.

Enfin, le verre avec une tige suffisamment longue permet de ne pas modifier la température du vin et de ne pas laisser de trace sur le verre!