Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Quand un vigneron souhaite planter des vignes, il a le choix entre deux techniques pour choisir ses plants : la sélection « massale » et la sélection « clonale ». Covigneron vous en dit plus sur ces deux types de sélection de pied de vigne.

On multiplie la vigne par bouturage : on prélève sur un pied de vigne un morceau de rameau avec un bourgeon, qui donnera un pied identique. A partir d’un pied de vigne, il est possible d’obtenir par bouturage successif un grand nombre d’individus qui sont strictement identiques sur le plan génétique. En biologie,c’est ce qu’on appelle des clones.

A partir des années soixante, on a favorisé la multiplication de ces clones sur des critères bien définis : résistance aux virus, régularité de la production, qualité des vins obtenus, notamment leur intensité aromatique ou leur richesse en couleur… Cette sélection clonale a permis d’assainir et d’améliorer globalement la qualité du matériel végétal vendu en France. On peut cependant regretter d’avoir privilégié dans les années soixante-dix des critères de productivité, incompatibles avec une viticulture de qualité. De même, on a appauvri la diversité génétique qui existe à l’intérieur des cépages.

La sélection massale du pied de vigne plébiscitée par les vignerons

De plus en plus de vignerons préfèrent utiliser des sélections massales, issues d’une sélection visuelle et donc imparfaite. Elles permettent de garder une population hétérogène et évitent les rendements excessifs. Malheureusement, le développement de ces sélections massales est sans doute à l’origine de la recrudescence des maladies du bois, car on utilise des bois sans avoir vérifié qu’ils étaient exempts de virus, contrairement aux sélections clonales, très surveillées.

Les vignerons vous racontent leur savoir-faire et leur passion durant nos expériences vigneronnes :

Découvrir le parrainage de pieds de vigne

A lire aussi

Grands crus : le rôle de l’homme

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This