Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

« Merci à cette famille incroyable de gentillesse et de partage pour l’ amour de leur métier »

«Très bon accueil simple décontracté. Atelier de vendange avec les vendangeurs du domaine très sympa. Présentation des chais et cuverie. Dégustation des vins en cours de fermentation et autres vins prêts à boire. Repas avec le vendangeurs. Très bien»

«Domaine Familial très professionnel… à recommander pour passer des moments formidables…»

La barrique de vin telle que nous le connaissons est une invention celte. Quelle est son origine ? A quoi servait-elle ? Covigneron vous raconte son histoire…

Les premiers fûts avaient des cercles de fer, remplacés à l’époque romaine par des liens de bois. Les romains ne tardèrent pas à reconnaître la supériorité du fût sur les amphores fragiles et lourdes. Le seul avantage de l’amphore était son imperméabilité, qui permettait une meilleure conservation.

Les Gaulois utilisaient la barrique de vin pour la bière

Les successeurs des Gaulois se servirent de barriques pour le transport des produits alimentaires. En chêne et châtaignier pour les vins et vinaigres, beurre et viande exigeaient un acacia imputrescible est insipide, sans tanins. Le peuplier, sans goût mais très résistant au sel servait au transport des poissons salés.

Les barriques de vin, principalement en chêne

Aujourd’hui la barrique de vin sert uniquement pour la conservation des vins et de l’eau de vie. Les barriques sont donc toutes en chêne, bien qu’il existe également des fûts en acacia et en châtaignier. Il y a différentes origine de chêne, les cursus Alba ou chênes américains, les quercus robur et quercus sessilis chênes européens. En France, les bois proviennent essentiellement des forêts du centre et du Limousin souvent utilisés à Cognac et en bordelais, mais aussi de l’Est, de Côte d’Or et des Vosges plutôt destinés aux Bourguignons.

Tous les secrets des barriques
en parrainant des vignes

A lire aussi

L’agriculture raisonnée

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This