Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

oeil du vin

Source : crookedriverwines.com

Préalablement à l’analyse gustative d’un vin, il est nécessaire de réaliser une analyse visuelle. C’est ce que l’on nomme communément « L’oeil du vin ». Les meilleurs œnologues peuvent vous décrire entièrement les caractéristiques d’un vin, uniquement grâce à cette étape.

Voici quelques conseils à suivre pour analyser votre vin visuellement.

Etape 1 – La couleur du vin

Lorsque l’on analyse la couleur du vin, on regarde d’une part, l’intensité de sa teinte, ainsi que ses nuances.

Plus vous arriverez à être précis sur l’intensité de la teinte, plus vous pourrez être capable de connaître le cépage. En effet, chaque cépage est réputé pour donner une teinte précise.

Pour la définir, il convient d’incliner le verre de vin vers l’arrière. Regardez si l’intensité est claire ou au contraire plus profonde. Chaque couleur de vin, a des termes différents pour nommer sa teinte.

Le vin blanc va de la teinte « jaune vert » à « roux » alors que le vin rouge va de la couleur « Framboise » à « brique ».

Une fois que vous avez trouvé la teinte de la robe du vin, penchez-vous sur le disque. Cela pourrait vous aider à définir l’âge du vin.

Le disque est la zone que vous pouvez voir au bord du verre lorsque vous l’inclinez.

Etape 2 – L’Aspect du vin

Pour analyser l’aspect d’un vin, il convient d’incliner votre verre. De cette façon vous pourrez visualiser dans un premier temps la limpidité de la robe du vin.

Il s’agit de constater si vous pouvez voir votre main à travers le verre de vin, ou si au contraire, le vin est troublé à cause de particules en suspension.

Il existe six termes techniques pour définir la limpidité d’un vin, on parle de « cristallin » pour les plus transparents, à « bourbeux » pour les plus opaques. En passant par transparent, opalescent, laiteux, et opaque.

Si le vin est troublé, c’est qu’il n’a pas été (ou pas convenablement) filtré ou que la vinification ne s’est pas faite correctement.

Dans un deuxième temps, il convient d’analyser la brillance du vin. C’est-à-dire de juger si un vin reflète plus ou moins la lumière.

Plus la robe sera brillante (on parle de vin « chatoyant »), plus l’acidité sera ressentie en bouche.

Etape 3 – La capillarité du vin

L’analyse de la capillarité du vin, consiste à observer les jambes ou larmes du vin. Cela vous permettra de déterminer le taux d’alcool et de sucre qui est contenu dans le vin, mais également sa provenance géographique.

Pour cela, penchez votre verre et redressez-le. Vous remarquerez un voile pendant quelques minutes sur la paroi du verre.

Il vous suffit de regarder si les larmes (on parle aussi de jambes) sont plutôt épaisses et s’accrochent aux parois, ou si elles sont plutôt fines.

Plus les larmes sont épaisses, plus cela signifie que le taux de sucre et d’alcool est élevé, et donc sa provenance géographique sera plutôt dans le sud. A l’inverse, un vin d’Alsace, ayant reçu moins de soleil, aura un taux de sucre et d’alcool moins élevé et donc une robe plus fine.

Vous pouvez constater que l’analyse visuelle, l’oeil du vin, est aussi importante que l’analyse gustative et peut vous apprendre beaucoup sur un vin.

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This