Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

travaux en vert

Derrière cette étrange expression se cache un travail de titan réalisé tout au long de l’année par les vignerons afin de contrôler la qualité et la quantité de leur récolte. Mais qu’est-ce donc les travaux en vert ?

Les travaux en vert sont une série de tâches effectuées de la naissance de la plante jusqu’au jour de la récolte lors de la saison estivale et printanières. L’intégralité des six tâches qui les composent sont faites à la main. On retrouve l’effeuillage, l’ébourgeonnage, l’épamprage, l’éclaircissage, le palissage et le rognage. Indispensable à la viticulture, ces six étapes d’entretien de la vigne sont les garants d’une production optimale.

L’effeuillage

L’effeuillage, comme son nom l’indique, s’affaire autour des feuilles de la vigne. Le but de cette opération est de retirer les feuilles les plus âgées et donc moins utiles à proximité du raisin pour lui permettre d’être en contact plus direct avec l’air mais aussi, et surtout, le soleil. L’ensoleillement est indispensable pour limiter le développement des bactéries et autres champignons. En effet, un amas de feuilles ferait automatiquement augmenter le taux d’humidité créant ainsi un environnement favorable à la naissance de germes nuisibles à la vigne.

L’ébourgeonnage

L’ébourgeonnage est, en quelque sorte, une opération semblable à l’effeuillage sauf qu’au lieu de s’attaquer aux feuilles indésirables, les viticulteurs s’attaquent aux bourgeons. Les producteurs éliminent les bourgeons en mauvais état ou jeunes pousses qui pourraient en se développant écraser les autres. Comme pour l’étape précédemment expliquée, l’objectif est de créer une aération et un ensoleillement suffisants sur le fruit pour que l’humidité ne puissent pas s’y concentrer et pourrir ainsi le raisin. C’est aussi un moyen de contrôler la quantité de production.

L’épamprage

L’épamprage est une technique de coupe qui permet de canaliser le flux d’eau et de minéraux vers les parties utiles. Les rameaux qui poussent sur le tronc sont alors coupés afin d’éviter qu’ils ne captent les nutriments nécessaires à la plante avant le fruit. En plus de garder les éléments qui aideront le raisin à pousser correctement, ils favorisent la présence de maladies comme le mildiou ou encore le botrytis. 

L’éclaircissage

L’éclaircissage est une étape qui a pour objectif de supprimer partiellement des grappes. Le but est d’assurer une qualité optimale de la récolte. Réalisée de façon épisodique, elle permet au vigneron de rééquilibrer la quantité de raisins. Ce rééquilibrage offre ainsi aux grappes restantes d’arriver à maturation sans être gênées par les parties abîmées.

Le palissage et le rognage

Ces deux étapes sont complémentaires et donnent aux vignobles la forme qu’on leur connait actuellement. Le palissage consiste à relever la vigne et guider sa pousse à l’aide de tuteur métallique pour éviter qu’elle ne s’étale.

Le rognage, lui, est une opération réalisée mécaniquement. Il s’agit de réaliser une coupe nette de la plante. De cette façon, tout ce qui pourrait dépasser est coupé. La forme très géométrique que prend la vigne est alors semblable à celle qu’on pourrait trouver dans le Bordelais.

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This