Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

« Merci à cette famille incroyable de gentillesse et de partage pour l’ amour de leur métier »

«Très bon accueil simple décontracté. Atelier de vendange avec les vendangeurs du domaine très sympa. Présentation des chais et cuverie. Très bien»

«Domaine Familial très professionnel… à recommander pour passer des moments formidables…»

maladies de la vigne

Il existe de nombreuses maladies de la vigne. Il est donc important de les identifier afin de pouvoir les éradiquer au plus vite avant que cela ne se propage. Nous allons parler dans cet article des maladies les plus courantes.

Les maladies de la vigne dues aux espèces animales

Les plus connues, sont les maladies causées par les vers de grappe, appelées aussi Eudemis et Cohylis, qui font apparaître de la pourriture sur les grains juste avant que le raisin n’arrive à maturité.

Côté insectes, on en dénombre beaucoup, et ils ne s’attaquent pas tous à la même partie du cep. On peut retenir notamment :

  • Le phylloxera, puceron très connu, qui créé de gros dégâts au niveau des racines, jusqu’à la mort du pied.
  • La cicadelle, qui pond ses œufs dans les feuilles de vigne, ce qui les dessèche et les fait tomber.
  • La chenille phalène, qui elle, se concentre sur les bourgeons et les empêche donc d’éclore.

En plus des maladies citées ci-dessus, certains virus et bactéries sont transmis par les vers.

C’est le cas notamment du court-noué, qui est une infection qui limite fortement la production de grappe sur la vigne atteinte.

Les maladies de la vigne dues aux champignons

Les maladies peuvent également être causées par des champignons. Tout d’abord, le mildiou, champignon bien connu, qui apparaît sur les feuilles de vigne sous forme de tâches.

Mais ce n’est pas le seul à s’attaquer aux feuilles. On peut aussi se retrouver confronter aux champignons suivants :

  • Le Rot-Benner (ou Rougeot), qui laisse voir des tâches différentes selon les cépages, et qui détruit le feuillage des vignes.
  • L’Eutypiose, qui bien que pénétrant par les plaies du bois, se voit aux feuilles qui sont abîmées.
  • Le Black-rot, qui se manifeste tout d’abord sur les feuilles par l’apparition d’une tâche brune, puis par des boursouflures sur les grains de raisin, ce qui entraîne leur desséchement.

Les feuilles ne sont pas les seules parties touchées, certains champignons apparaissent également sur le bois, c’est le cas notamment de :

  • L’Esca, qui apparaît sur les pieds de plus de 10 ans, et qui provoque la mort du cep.
  • L’Excoriose, qui s’attaque directement aux bois. Les pieds alors contaminés vont présenter des crevasses ou des cloques.
  • La Pourridié, qui va jusqu’à entraîner la mort des pieds de vigne atteints. C’est un champignon très difficile à identifier car les symptômes n’apparaissent que plusieurs années après.

Après l’attaque des feuilles et des pieds, certains champignons préfèrent, quant à eux, se concentrer sur les grains de raisons. Parmi eux on retrouve :

  • La Botrytis Cinerea, ou pourriture grise. Ce champignon, dont le développement est favorisé par l’humidité, s’attaque aux grains en pleine phase de maturation.
  • L’Oïdium, qui lui, préfère les jeunes grains près à croître.

Quels remèdes ?

Chaque maladie a son propre remède, c’est pourquoi il convient d’identifier précisément le mal.

Dans de nombreux cas, la bouillie bordelaise fonctionne très bien, dans d’autres, c’est un traitement préventif plutôt que curatif qui sera nécessaire.

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This