Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Vignoble de La Geria, Lanzarote, Canaries

La culture de la vigne ne date pas d’hier. En effet, on trouve les premières plantations vers 6000 ans avant Jésus Christ. Pendant plus de six millénaires, on a testé sa capacité d’adaptation en la plantant sur tous les continents la soumettant ainsi à des climats et des terres peu favorables.

La vigne dans le temps

Le schéma habituel d’un vignoble, c’est-à-dire des rangés de vignes, remonte à l’Antiquité. Plus tard, en prenant exemple sur les plantations en terrasse utilisées en Suisse, l’homme a rendu praticable les pentes abruptes comme celles des Cinque Terre ou de Porto en les terrassant.

vignes

Jusque là, les conditions climatiques avaient leur importance mais l’envie d’expérimenter et d’étendre la culture viticole a amené à implanter des vignes dans des lieux insolites. On trouve donc des vignobles sous des climats très humides. Par exemple, comme celui de Txakoli dans les pays basques.

Mais aussi, sur des terrains volcaniques comme sur l’Île grecque de Santorin et sur des dunes de sable dans les Landes. Et même, dans des oasis dans le Sahara, on les a fait cohabiter avec des arbres fruitiers dans les fameux joualles occitans.

À chacun son vin

Chaque année, prés de 32 milliards de bouteilles de vin sont vendues sur la planète, de ce fait chaque région du monde veut avoir le sien. Cette mode a ainsi entraîné l’apparition de vignes dans des régions tropicales comme la Colombie, le Vietnam ou encore l’Île de la Réunion. Cependant, le résultat n’est pas toujours au rendez-vous.

degustation de vin à domicile

Dans les régions plus froides, comme le Canada, on a voulu enfouir des ceps à l’aide de canons à neige afin de les protéger du froid. Les idées ne manquent pas et on voit même des vignes sur des ronds-ponts, dans les aéroports ou encore sur les toits des immeubles.

En France, il existe une réglementation stricte concernant la viticulture avec des zones et des cépages pré-définis mais ça n’est pas le cas de partout.

Les limites de la culture vinicole

Le climat est le premier frein à la culture de la vigne. En Europe, la ligne qui s’étend du sud de la Bretagne jusqu’en Ukraine représente la limite climatique à l’implantation de raisins. Les zones intertropicales peuvent être favorables mais en respectant certaines manières d’exploiter la vigne.

Les grands favoris sont les pays de l’Europe centrale, occidentale et du bassin méditerranéen avec leur climat tempéré. De par leur taux d’humidité très élevé, les zones tropicales sont des nids à maladies auxquelles la vigne est très sensible. La tendance étant aux plantations non greffées, elles n’en sont que plus sensible au phylloxera, le fameux puceron ravageur de vigne.

Le choix du terrain a aussi son importance. Ni trop humide, ni trop sec, ni trop calcaire, la vigne est une plante délicate. Pour produire un bon vin, il faut donc choisir le cépage qui conviendra le mieux à son environnement.

Cependant, il n’y a pas de secret : les meilleurs vins sont faits dans les meilleurs terroirs.

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This