Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

taille de la vignetaille de la vigne

La nouvelle année pointe le bout de son nez et la vigne demande à être taillée. En effet, après un repos bien mérité, la taille de la vigne doit être effectuée afin de débuter un nouveau cycle parsemé d’étapes et qui aboutira à la tant attendue vendange estivale. Très importante, cette 1ère étape déterminera toute la qualité mais aussi la quantité de la récolte. Ce sont pour ces raisons qu’elle doit être méticuleusement effectuée. Période cruciale donc du travail de viticulture, la taille est un moment important pour bien débuter l’année viticole à venir.

Des objectifs multiples

La vigne est une plante qui a une fâcheuse tendance à s’allonger à l’infini, c’est pourquoi il est primordial de la tailler. Au delà de l’aspect pratique, la taille permet aussi de modifier la grosseur ainsi que le goût des raisins. En effet, tailler la vigne permet ainsi de produire des raisins plus réguliers, plus gouteux et globalement améliorer la production. De cette façon, la taille présente plusieurs avantages.

Le premier est de contrôler le nombre de bourgeons par vigne afin de la conserver aussi longtemps que possible. Le deuxième est de déterminer la quantité et la taille des grappes à venir pour assurer une récolte qualitative et mature. On constate en effet qu’un trop grand nombre de grappes par pied réduit considérablement sa maturation. Finalement, le troisième avantage de la taille est de donner une forme particulière à la souche afin d’éviter l’acrotonie, c’est-à-dire un développement tout en longueur de la vigne. 

Le choix du moment et de la forme

En théorie, la taille peut être effectuée dés que la vigne a perdu ses feuilles. Néanmoins, si cela est fait trop tôt, la plante est exposée au gel hivernal et ses bourgeons risqueraient d’éclore précocement. De plus, si la taille est faite trop tard et que certains bourgeons sont déjà apparus, cela entrainera une réduction de la production. Il faut donc être vigilant quant à la période de taille.

Il existe différentes façons de tailler la vigne. On retrouve par exemple la taille en gobelet. Utilisée par les romains, cette technique a l’avantage de ne pas obliger l’installation de fils de palissage. Il y a celle en Cordon de Royat qui est reconnaissable par sa taille courte parfaitement adaptée aux vendanges mécaniques. On retrouve aussi la taille en Guyot qui s’avère être la plus facile et la rapide à réaliser. Cependant, quelque soit le type de taille choisi, l’objectif reste le même : équilibrer la vigne afin que la charge des grappes futures y soit le mieux réparti possible pour permettre une récolte qualitative et quantitative.

La taille est une étape aussi importante que fastidieuse, c’est pourquoi peu à peu les sécateurs manuels ont laissés place à des sécateurs électriques facilitant grandement le travail des viticulteurs. Néanmoins, afin d’optimiser cette étape, la mécanisation de cette étape est à l’étude et les premiers prototypes d’engins agricoles ont été présentés l’année passé au salon Siteyi.

Découvrez le concept Covigneron pour tout savoir sur le vin

 

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte