Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

champion du monde de dégustation de vin

L’équipe de dégustation française a cette année fait honneur à la haute réputation du pays en matière de vin.

Samedi 12 octobre en effet, les français sont arrivés en tête du championnat du monde de dégustation à l’aveugle organisé depuis sept ans par la Revue du vin de France. L’équipe s’est imposée face à ses adversaires belges, suédois, espagnols et chinois, pour ne citer que les plus chevronnés.

 

Un véritable exploit face à un exercice difficile

 

Le titre de champion du monde de dégustation n’est pas si facile à gagner. L’exercice proposé aux participants est extrêmement délicat et demande beaucoup d’expérience.

L’objectif est d’identifier douze vins différents, six blancs et six rouges. L’identification comprend le cépage, le pays d’origine, l’appellation, le millésime et, autant que faire se peut, le producteur. Plus les équipes ont de bonnes réponses, plus elles gagnent de points.

Si vous vous êtes déjà essayé à la dégustation de vin, vous savez à quel point le palais doit être affûté pour déceler tous ces éléments ! C’est donc bien une prouesse qu’ont réalisée les participants français.

 

Beaucoup d’entraînement pour les Français

 

Après avoir offert une prestation plus que décevante en 2017 (11ème place), l’équipe française a su apprendre de ses erreurs pour s’améliorer. Leur entraînement s’est donc axé sur une meilleure connaissance des vins étrangers, point qui avait pêché deux ans auparavant.

En tout, l’équipe française, coachée par Jacky Camus, a totalisé 112 points et a particulièrement brillé sur les crus espagnol, allemands, australiens et français. Les vins libanais et grecs leur ont en revanche donné du fil à retordre.

 

Des exploits asiatiques sur le podium

 

L’équipe chinoise a créé la surprise en remportant la deuxième place du championnat, suivie de près par Taïwan qui arrive en troisième position.

La Chine avait été sacrée championne en 2016 mais ses performances avaient drastiquement baissé par la suite. Taïwan en revanche avait remporté la quatrième place en 2018 et s’était lancé comme défi de faire mieux pour cette édition ; pari réussi !

La plus grosse déception de cette année demeure la mauvaise prestation de la Belgique, qui arrive en quatrième position, au pied du podium. L’équipe était pourtant parvenue à décrocher le titre de champion en 2018 et était donnée favorite pour 2019. Il semblerait que cette dégringolade soit due à des désaccords parmi les participants au cours des dégustations.

 

Découvrez Covigneron pour tout savoir sur le vin

 

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte