Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Dans les années soixante, l’emploi des désherbants, pesticides et engrais s’est généralisé dans l’agriculture, essentiellement pour faciliter le travail et baisser les coûts de production. Découvrez une nouvelle approche : l’agriculture, raisonnée, un sujet qui fait débat.

Agriculture raisonnée et biodynamie

Dans une période de sensibilisation forte à l’écologie, où l’on ne parle plus que d’agriculture durable et de bilan carbone, beaucoup de producteurs se tournent vers l’agriculture biologique ou biodynamie qui refusent totalement le moindre pesticide, engrais chimique et produit de synthèse, avec le risque de perdre une bonne partie des récoltes en cas de pression forte des maladies.

L’agriculture raisonnée, une approche respectueuse de l’environnement ?

Ce type d’agriculture se veut en faveur de l’environnement tout en ne s’interdisant pas l’emploi de pesticides et d’engrais, et ce pour ne pas risquer de mettre en péril les exploitations.

Aussi, s’engage-t-elle à traiter “en apportant ce qu’il faut, quand il le faut, à la juste dose et dans le strict respect des prescriptions” ce qui permet de diminuer de près d’un tiers les différents intrants.

Certains organismes comme Terra Vitis imposent également dans leur cahier des charges de lutter contre l’érosion des sols, notamment en laissant pousser de l’herbe dans les vignes, ou de maintenir les haies et les fossés afin d’entretenir la faune et la flore. Ce n’est pas du bio, mais c’est positif !

Demander les conseils des vignerons en
parrainant des pieds de vigne

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This