Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Covigneron Survol Domaine de rabelaisDes vignes au Château de Chaumont
en passant par le Domaine de Rabelais !

Certificat de parrainage sous 2h par Email
+ envoi suivi sous 24h

« Merci à cette famille incroyable de gentillesse et de partage pour l’ amour de leur métier »

«Très bon accueil simple décontracté. Atelier de vendange avec les vendangeurs du domaine très sympa. Présentation des chais et cuverie. Très bien»

«Domaine Familial très professionnel… à recommander pour passer des moments formidables…»

Jérôme Quiot

© samyrabbat.com

Celui qu’on ne présentait plus, Jérôme Quiot, s’est éteint à l’âge de 66 ans. Baignant dans le monde vinicole depuis sa plus tendre enfance, il était un personnage connu et apprécié de tous et particulièrement dans l’univers des vignerons. Ce vigneron engagé au fort tempérament était incontournable dans l’univers des vignerons. De part son savoir-faire et ses fonctions liées à la vie vinicole, Jerôme Quiot, était devenu un emblème. C’est donc avec beaucoup d’émotion, que l’on a appris sa disparition brutale.

La vigne dans les veines

Issu d’une longue lignée de vignerons, pas moins de treize générations se succédèrent avant lui, Jérôme Quiot était une figure de Châteauneuf Du Pape et du monde viticole en général. Propriétaire du « Domaine du Vieux Lazaret » ainsi que du « Domaine Houchart » et depuis les années 80, de parcelles à Beaume de Venise et Vacqueyras, il veillait au grain à l’évolution de sa production mais aussi du monde vigneron, épaulé par sa femme et ses deux enfants.

Michel Bernard, Président Honoraire d’Inter-Rhône dont Jérôme Quiot présida brillamment durant 6 ans, disait de lui qu’il était un homme « doté d’une grande vivacité et d’une immense intelligence ». Véritable passionnée, « il avait su transmettre son métier ou plutôt sa passion de vigneron à ses enfants. » Et des métiers, justement, Jérôme Quiot n’en eut pas qu’un seul.

Un vigneron engagé

Soucieux de faire évoluer le monde vinicole afin que chacun y trouve sa place et la reconnaissance nécessaire, Jérôme Quiot s’était rapidement engagé au sein des différents organismes qui régissent l’univers de la vigne. Dès les années 80, il rejoignit les syndicalistes viticoles et y progressa rapidement jusqu’à devenir le Président de la Fédération des Syndicats de producteurs de Châteauneuf-du-Pape, du Syndicat Général des Vignerons. Disposant de plusieurs cordes à son arc, il présida aussi le Comité des Vins de l’INAO, l’Inter-Rhône et le Comité National des interprofessions à Appellation d’Origine (CNIV). Depuis 2002, il était l’exceptionnel président de l’Université du Vin de Suze la Rousse.

Jérôme Quiot fût incontournable dans le monde vinicole. Connu pour ses avis tranchés et son professionnalisme hors pair, le monde viticole est unanime quant à déclarer qu’il s’agit d’une grande perte pour l’univers vigneron. Avant-gardiste et pourtant incroyablement ancré dans la tradition, Jérôme Quiot n’avait jamais hésité à imposer ses opinions, toujours dans l’optique de faire de la France, le pays du vin d’excellence.

De Jérôme Quiot, on ne retiendra que son engagement pour le monde vinicole et sa passion immodérée pour la vigne qu’il a tâché durant toute sa vie de transmettre à ceux qui l’entouraient. Personnage haut en couleur, il a été une figure emblématique de l’univers vigneron durant plusieurs années et les évolutions qu’il a permis continueront de faire rayonner la France et son vin pour encore un long moment.

Découvrez le concept Covigneron pour tout savoir sur le vin

 

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This