Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Covigneron Survol Domaine de rabelaisDes vignes au Château de Chaumont
en passant par le Domaine de Rabelais !

Certificat de parrainage sous 2h par Email
+ envoi suivi sous 24h

« Merci à cette famille incroyable de gentillesse et de partage pour l’ amour de leur métier »

«Très bon accueil simple décontracté. Atelier de vendange avec les vendangeurs du domaine très sympa. Présentation des chais et cuverie. Très bien»

«Domaine Familial très professionnel… à recommander pour passer des moments formidables…»

effets du vin

Boire de l’alcool est entouré de valeurs et de concepts sociaux qui peuvent expliquer pourquoi boit-on, entre autres, du vin ? Certains estiment que le vin est une boisson alcoolisée conviviale, associée au partage d’un moment entre amis ou en famille, d’autres le voient comme un moyen de sublimer les mets dégustés alors que certains l’associent à l’ivresse. Mais alors pourquoi boit-on du vin ?

Les effets du vin sur l’organisme

Chaque aliment ingéré par le corps a un impact sur celui-ci et bien entendu, le vin n’échappe pas à cette règle. Comme toutes les boissons alcoolisées, le vin contient de l’éthanol. Ce dernier se produit naturellement lors du processus de fermentation du jus de raisin qui est, d’ailleurs, indispensable à la fabrication de vin. Cette substance est composée d’une molécule qui agit directement sur le cortex frontal.

Cette partie du cerveau commande le comportement de l’individu en société tel que le contrôle, la réflexion et l’adaptation. De cette façon, dés le premier verre de vin, les premiers effets se font ressentir : le rire est facilité, la spontanéité accrue, le langage plus direct, etc… Ce changement d’attitude, même léger, est dû à l’effet de l’alcool sur le cortex.

De plus, le vin est un apport en glucose dont certains vins sont très riches. L’effet de l’éthanol couplé à la dose de sucre ainsi que la stimulation des systèmes nerveux libérant de la dopamine, neurotransmetteur associé au plaisir, incite à la prise d’un autre verre.

L’aspect social du vin

Pour les amateurs, la dégustation de vin est un instant privilégié qui permet la découverte ou redécouverte d’un grand cru. Généralement, qu’il soit rouge, blanc ou rosé, le vin s’apprécie presque toujours accompagné pendant un dîner par exemple. Même lors d’une dégustation chez un caviste, on se laissera plus facilement tenter entouré d’un ou plusieurs proche(s).

À cela, il faut ajouter le caractère social du vin. En effet, que serait un dîner entre amis sans une bonne bouteille de vin ? Bien sûr, l’objectif ici n’est pas de se saouler mais plutôt partager, discuter et se détendre, car oui, le vin est, pour un bon nombre d’entre nous, un moyen de se détendre.

Sans surprise, le vin a aussi une connotation festive. D’ailleurs, on remarque que les types de vin vendus varient selon la saison. À l’arrivée des beaux jours et des soirées estivales, on observe un accroissement des ventes de vins rosés qui de par leur fraîcheur et leur légèreté aromatique s’adaptent plus à la température ambiante. En revanche, à l’approche des fêtes de fin, ce sont les ventes de champagnes et vins pétillants qui explosent.

Cependant, le caractère social de la dégustation de vin et surtout la consommation de plusieurs verres successifs s’expliquent par les effets de l’alcool directement sur le cerveau. Associé au sentiment de bien-être et de convivialité, le fait de boire du vin est donc lié à plusieurs facteurs physiologiques et psychologiques.

Découvrez Covigneron pour tout savoir sur le vin

 

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This