Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

© Le Figaro vin

Après des décennies passées à utiliser des produits chimiques, certains vignerons envisagent des méthodes bien plus traditionnelles et écologiques pour prendre soin de leurs vignes : des animaux dans les vignes.

Poules, chiens, moutons, chevaux, et vaches, retrouvent désormais leur place au milieu des cultures, et remplacent les machines, engrais et pesticides, pour un vin plus respectueux de la nature !

Qu’ils soient utiles pour tracter, désherber, chasser les nuisibles, ou juste être de bons compagnons et éviter la solitude chez le vigneron, les animaux retrouvent enfin leur place dans les vignobles.

Cette interaction entre le végétal et l’animal, permet de prendre soin des vignes en toute saison, et avec de bons résultats.

Un vin approuvé par Mère Nature

Avant sa mise en bouteille, le vin passe par plusieurs étapes de fabrication, il est donc important, pour un vin de qualité, que toutes les étapes soient le plus naturelles possible.

Pour ne plus avoir à biner à la main, ou avec des machines, certains vignerons reviennent donc aux anciennes méthodes, bien plus respectueuses de l’environnement, mais aussi de la vigne. C’est pour cela qu’ils choisissent la méthode de la traction animale, qui consiste à utiliser des chevaux de trait, pour retrouver la terre, et entretenir le vignoble.

Pour un vin de meilleure qualité, et garanti sans pesticides, ni désherbage chimique, là encore on laisse faire la nature !

Pendant longtemps, les produits chimiques ont été utilisés pour garantir une meilleure vie à la vigne, et plus de chances d’en produire un bon vin. Cependant, on se rend bien compte que ses méthodes ne sont bonnes ni pour la santé, ni pour la planète.

Les vignerons s’associent aux éleveurs

Les vignerons laissent les bêtes des éleveurs pâturer entre les rangs. Brebis, chèvres, et vaches, entretiennent donc les terres du viticulteur, et y apportent même de l’engrais organique par leurs déjections.

Des bêtes bien nourries, et une terre viticole en bonne santé ! Vignerons, éleveurs, mais aussi consommateurs, sont donc tous gagnants.

Bien que l’on aime la nature, on sait qu’elle est parfois dure avec les vignobles. Beaucoup d’insectes sont même nuisibles, et empêchent la vigne de grandir. Depuis le début des années 2000, une famille de vignerons d’Afrique du Sud, s’est intéressée aux manières les plus écologiques de combattre ce fléau que sont les insectes.

Puisque la nature fait bien les choses, guêpes, escargots, et tous les autres, sont les proies de petites créatures que l’on n’aurait pas pensé à intégrer au vignoble.

C’est donc ainsi, que poules et canards sont lâchés, et dévorent ainsi les ennemis de la vigne. Solution économique et écologique, on retrouve même une « Duck-Mobile », avec à son bord, la petite troupe de travailleurs.   

Pour les vignerons craignant la solitude, les chiens et chats aussi ont parfaitement leur place à leurs côtés, garantissant une bonne compagnie, mais aussi une bonne chasse aux nuisibles, tels que les souris.

Que ce soit pour une meilleure qualité de vin, une garantie d’un vin biologique, ou par respect pour la nature, de nombreux vignerons commencent à réadapter ces techniques et méthodes anciennes, et garantissent donc des vignobles plus écologiques pour l’avenir.

Découvrez Covigneron pour tout savoir sur le vin

 

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte