Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Les algues peuvent venir au secours de la vigne et ce sont les recherches effectuées par une start-up bordelaise qui nous le prouvent. Cette découverte promet de nouvelles pratiques dans la protection de la vigne et fera peut-être de ces algues miraculeuses, l’alternative idéale au pesticide chimique.

Des algues capables de soigner les maladies de la vigne 

D’après les conclusions sorties par la jeune société « Immunrise », l’algue qui fait tant de remous aujourd’hui, si elle est produite de façon concentrée, deviendra le successeur des pesticides chimiques.

En effet, elle agit efficacement contre le mildiou qui n’est autre que l’un des ennemis les plus virulents de la vigne. L’algue est assez puissante, ce qui fait que son utilisation ne requiert pas beaucoup de ressources pour être efficace. C’est pour dire que quelques gouttes de ce produit concentré peuvent protéger jusqu’à 8 rangs de vigne.

Une microalgue au fond des océans

Cette nouvelle matière première qui permet de secourir nos vignes est un microalgue que l’on retrouve naturellement au fond des océans, notamment l’océan Atlantique.

Elle peut donc se trouver facilement, ce qui rendra plus aisée sa multiplication dans des bassins. Et ce, afin que l’on puisse obtenir les molécules responsables de la neutralisation du mildiou.

C’est en tout cas toutes les promesses auxquelles on peut s’attendre lorsqu’on se base sur les informations données par Laurent de Crasto, l’un des co-fondateurs d’Immunrise.

immunrise algues vin

Source image : agriblog-fimecobti.com

Quoi qu’il en soit, cette algue présente l’avantage majeur d’être un pesticide 100% biologique. Ainsi, cela assurera sa place dans la liste des produits utilisés par les viticulteurs dans leur culture. Néanmoins, il faut encore attendre de la voir disponible en produit fini sur les marchés avant de pouvoir tirer les bonnes conclusions.

L’avancée de la mise sur le marché

Les chercheurs d’Immunrise ont d’ores et déjà soumis les résultats de leur recherche au laboratoire viticole de l’INRA au mois de janvier 2017.

Toutefois, la mise sur le marché de ce produit ne se fera qu’après quelques années étant donné que le processus est long. Les viticulteurs devront alors faire preuve de patience avant de pouvoir tirer profit de cette découverte.

Cette microalgue ne lutte pas uniquement contre le mildiou. Mais également contre des maladies pouvant atteindre d’autres cultures que la vigne. Cette dernière est en tout cas la plus concernée. Ceci, dans la mesure où elle concentre la majorité des dépenses phytosanitaires de synthèse sur le territoire français.

En effet, les conclusions de l’INRA ont permis de constater que l’action de cette microalgue contre le mildiou était efficace à 100%. Tandis qu’elle est de 50% pour le botrytis et d’autres champignons responsables de l’esca, une maladie qui concerne le bois.

mildiou vigne

Source image : www.syngenta.fr

En tout cas, d’après une spécialiste de l’INRA, les réserves par rapport à cette microalgue doivent être maintenues. Et ce, jusqu’à ce que le résultat sur champ soit positif au même pourcentage que celui enregistré en laboratoire.

Le fait est que l’on est en présence d’un fongicide et que cette catégorie de remède en particulier connait de nombreux exemples réussis en laboratoire. Cependant, ils sont moins concluants lorsqu’on les utilise sur terrain.

La qualification possible de révolution

Si certains peuvent voir cette découverte comme étant une révolution dans les modes de traitement de la vigne, Laurent de Crasto avoue que la chance y est pour quelque chose. Ceci, dans la mesure où elle a joué un rôle dans le choix des microalgues testés.

En tout cas, si tout se passe bien, les viticulteurs utiliseront le produit sous forme de poudre à diluer dans l’eau et à diffuser sur les vignes en pulvérisation.

Qu’il s’agisse ou non de produit révolutionnaire dans le domaine phytosanitaire, force est d’admettre que s’il est mis sur le marché, les exploitants pourront compter sur un pesticide naturel et inoffensif pour leur vigne et les consommateurs.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les véritables origines du vin

Suite à la découverte récente de poteries datant du néolithique dans le sud caucasien, plus précisément en Géorgie, il s’avère que la viticulture remonte à plus de 8000 ans avant notre ère. Soit dix siècles plus tôt que ce que l’on croyait auparavant. Le...

Vin nouveau et vin primeur, quelle différence ?

A l'occasion du Beaujolais Nouveau, Covigneron vous explique la différence entre vin nouveau et vin primeur. En effet, on serait tenté d’affirmer qu’il s’agit du même produit. Or, la différence est bien là ! Méthodes de production vinicole différentes Tout...

La mini-cave à vin, la star de nos cuisines

Si la mini-cave à vin constituait un équipement réservé aux gens aisés, elle devient à la portée de toutes les bourses. Lorsqu’on est bon vivant et qu’on aime déguster les meilleurs crus, la mini-cave à vin devient rapidement incontournable....

Rencontres Vigneronnes au Domaine JAUME 25 et 26 Novembre 2017

Rencontres vigneronnes... des vignerons reçus par un vigneron !   SAVE THE DATE : le 25 et 26 novembre 2017 de 10h à 19h, rendez-vous au Domaine JAUME (Vinsobres, 26) pour les rencontres vigneronnes. Vous pourrez y retrouvez les vignerons partenaires...

La technologie au secours des vignes

Les vignes revêtent une importance vitale pour les producteurs et pour l’économie de tout un pays comme la France. Or, elles deviennent de plus en plus vulnérables et méritent d’être protégées. Curieusement, la technologie peut venir au secours des...

Qu’est-ce qu’un vin de pays ?

La dénomination vin de pays qui a existé depuis la fin des années 60 en France est désormais plus connue comme étant l’IGP ou indication géographique protégée. Un changement issu de la réglementation au niveau européen. Elle se distingue par le juste...

Des vignes et des hommes, une nouvelle série sur Arte

  La vigne s’est dotée de sa propre émission et c’est sur Arte depuis le 30 octobre dernier jusqu’au 24 novembre. Intitulée « des vignes et des hommes », cet ensemble de documentaires nous dévoile toutes les dimensions que revête la vigne....

Groupez-vous -30€ ce weekend seulement !

Pour Noël, un anniversaire, une promotion, ou tout simplement envie de faire plaisir le parrainage de pieds de vignes est le cadeau vin personnalisé plébiscité par les amateurs de vins. Lettres d'information, rencontres avec le vigneron, présentation du métier de...

Le crowdfunding viticole, c’est tendance !

Comme toute autre activité, la viticulture a besoin de financement pour pouvoir se développer. On ne s’étonnera donc pas qu’elle fasse également appel au crowdfunding viticole. Ce dernier repose sur le don contre don, il permet aussi bien aux donateurs...

Des algues au secours de la vigne

Les algues peuvent venir au secours de la vigne et ce sont les recherches effectuées par une start-up bordelaise qui nous le prouvent. Cette découverte promet de nouvelles pratiques dans la protection de la vigne et fera peut-être de ces algues...

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Share This