Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

« Merci à cette famille incroyable de gentillesse et de partage pour l’ amour de leur métier »

«Très bon accueil simple décontracté. Atelier de vendange avec les vendangeurs du domaine très sympa. Présentation des chais et cuverie. Très bien»

«Domaine Familial très professionnel… à recommander pour passer des moments formidables…»

covigneron vin jaune

 

Souvent difficile à distinguer, parfois confondus, le vin jaune et le vin de paille sont pourtant deux vins significativement différents. Ces vins si semblables que pourtant tout oppose ont chacun leur histoire, leur mode de production et leurs arômes. Même si leur couleur les rapproche, ils n’en sont pas pour autant identiques et c’est pourquoi il est nécessaire de connaître leur origine pour les différencier et les déguster comme il se doit. Voici une petite description du vin jaune et du jaune de paille qui vous permettra, par la suite, de les distinguer sans problème.

Le vin jaune

Spécialité jurassienne, le vin jaune est une exception locale que les vignerons du Jura entretiennent avec un intérêt non-dissimulé. Parfois appelé « l’or du Jura », le vin aux saveurs uniques au monde n’a pas fini de surprendre ceux qui le goûtent pour la première fois. Issus des Savagnins, sa méthode de culture si particulière est une des raisons de sa singularité.

En effet, après une fermentation plus ou moins longue, le vigneron se doit de le faire vieillir au minium 6 années dans un fût de chêne. Il ne doit procéder ni au soutirage ni au ouillage. Un fois le précieux liquide achevé, sa mise en bouteille aussi est unique. Les bouteilles de vin jaune ne sont « que » de 62cl contrairement aux traditionnelles 75cl. Ce récipient se nomme le « clavelin ».

Le vin de paille

Le vin de paille naît d’une sélection drastique durant les vendanges. En effet, les vignerons mettent alors de côté les plus belles grappes de la récolte. Ce raisin méthodiquement sélectionné sera alors vendangé à la main, séché (cela se nomme le passerillage), pressé puis fermenté afin d’obtenir le fameux vin de paille. Ce processus ancestral très spécifique permet d’obtenir un vin liquoreux aux saveurs très concentrées.

Le vin de paille ou paillé est produit en Alsace, dans la vallée du Rhône et même en Italie. Ce qui distingue réellement le vin de paille du vin jaune est la durée de la vinification qui est significativement plus longue pour le vin jurassien que pour celui paillé. De plus, la législation concernant l’appellation est beaucoup plus stricte avec le vin jaune qu’elle ne l’est avec le vin de paille.

Comment les déguster ?

Ces deux vins ont un certain nombre de mets en commun. En effet, le vin jaune et le vin de paille se marient tous deux très bien avec le foie gras et le fromage. Néanmoins, pour des fromages affinés comme pour le comté, on préférera très largement le vin jaune.

Lors de l’apéritif ou du dessert, le vin de paille, que l’on déguste généralement frais, trouvera parfaitement sa place surtout si c’est pour accompagner un gâteau ou pourquoi pas une crème au chocolat. Si vous souhaitez terminer votre dîner par des noix fraîches ou des fruits secs, on vous conseille d’opter à nouveau pour le vin jaune du Jura.

Source photo : LAFDV

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This