Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

Contrairement aux idées reçues, le vin rosé n’est certainement pas un sous-vin et n’est pas du tout le fruit de mélange entre des cépages rouges et blancs. D’ailleurs, il est considéré comme le premier vin produit dans l’histoire, bien avant le vin blanc et le vin rouge.
Et comme le choix du vin blanc et du vin rouge, la sélection d’un vin rosé ne se fait pas au hasard. Jeune ou évolué, boisé ou fruité, tannique ou léger… De nombreux critères sont à prendre en compte pour bien choisir un vin rosé.

Lorsqu’on le sert en été

L’été est là et il rime généralement avec une envie de fraîcheur. Oubliez les rosés charpentés. Pour les beaux jours, l’idéal serait d’opter pour des rosés de Corse ou des Côtes de Provence. Il n’y a pas besoin de les déboucher à l’avance. Il est tout à fait possible de laisser votre vin dans un réfrigérateur pour le garder au frais. Toutefois, évitez de le servir glacé.

Quel vin rosé servir à l’apéritif ?

Le choix du vin dépend des plats que vous servez. Ainsi, à l’apéritif, l’idéal serait de privilégier des vins fruités et peu tanniques. Il est tout à fait possible de se tourner vers un rosé du Languedoc ou des Côtes de Provence. D’autre part, vous pouvez également servir des vins rosés issus de la Loire.

Et pendant un repas ?

Les vins pauvres en tanins seraient sûrement trop légers face au caractère d’une pizza ou d’une grillade lors d’un dîner. Le choix le plus judicieux reste donc les rosés plus charpentés. En effet, ceux-ci peuvent parfaitement être servis avec des plats sucrés salés, des salades ou encore des viandes. Pour un repas, le mieux serait donc de se tourner vers des vins de Bordeaux qui sont plus vineux et plus tanniques.

Les vins rosés des vignerons
en parrainant des vignes

 

A lire aussi

Qu’est-ce qu’un expert en vin ?

Inscription à la newsletter

Suivez toute l’actualité
de COVIGNERON

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte

Shares
Share This