Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

jurançon

Je fis, adolescente, la rencontre d’un prince enflammé, impérieux, traître comme tous les grands séducteurs : le jurançon », Colette. Niché entre les Pyrénées Atlantique et Pau, le jurançon est un vin blanc protégé par une appellation répondant à des critères très strictes ce qui a permis à ce vin d’exception de conserver une constance gustative unique. Reconnu en tant qu’Appellation d’Origine Contrôlée pour la première fois en 1936, le jurançon est un des tous premiers vins disposant de ce label gage de qualité et d’authenticité.

Un vin à l’histoire complexe

Les premières traces de viticultures dans le Sud Ouest de la France remonte à l’antiquité soit bien avant l’apparition du jurançon est tant que vin à part entière. En effet, c’est en 1538 que Henri II de Navarre met en lumière le jurançon en achetant un vignoble dans le village éponyme. C’est ainsi, sous son règne, que le jurançon commença à écrire son histoire.

Une légende locale raconte même que Henri IV en bu quelques gouttes le jour de son baptême. Cependant, les guerres de religion eurent raison de l’intérêt de la famille royale pour le vignoble qui ne fût plus entretenu jusqu’au siècle suivant. Effectivement, au début du XVIème siècle, le jurançon s’étend sur toute la plaine du Pau pour se mêler à d’autres vignobles. Exporté dans tout l’Hexagone, le succès fût une nouvelle fois de courte durée puisque le vignoble même est ravagé par la maladie de l’oïdium.

Malgré les efforts pour le replanter, il n’est sortira pas indemne et sera cantonné à être un vin de messe jusqu’au début des années 1900 pour que le jurançon commence à se démarquer et se sophistiquer pour devenir finalement celui que nous connaissons aujourd’hui.

Un territoire extrêmement limité

Pour bénéficier de l’AOC jurançon, les vignerons doivent impérativement se trouver dans la zone délimitée par la réglementation. Celle-ci s’étant sur les collines du piémont pyrénéen et ne représente que 1 000 hectares. Sur ces pentes terrassées, les vignes se développent sous un climat océanique ponctué par des vagues d’air chaud et sec connu sous le nom de  « l’effet de foehn ». Réputés pour être moelleux, les jurançons, bien que peu nombreux, se distinguent entre-eux. Les raisons de ces différences d’un vignoble à l’autre sont principalement dû aux singularités climatiques et géographique. Plus le vignoble aura une exposition favorable, plus le produit fini sera moelleux.

Au delà de l’aspect géographique, les cépages utilisés sont réglementés. Un savant mélange de Petit Manseng, Gros Manseng, et Courbu uniquement est autorisé pour élaborer ce vin unique. La technique de vendange doit aussi être respectée. Elle est divisée en plusieurs phases ce qui permet de trier successivement les grains dit « nobles » en mettant les plus matures à l’écart jusqu’à la vinification du raisin.

Le Clos Lapeyre, notre partenaire “Jurançon”

Sur Covigneron, nous avons la chance d’avoir une partenaire de choix pour représenter le jurançon, Le Clos Lapeyre. Domaine famille depuis 1985, Jean Bernard Larrieu exploite ses vignes dans le respect de la tradition afin d’offrir ce que le jurançon a de meilleur. Pour les amateurs de vin, une découverte de ce vin aux notes florales et mielleuses auprès d’un vigneron passionné est une expérience unique à ne surtout pas manquer.

Découvrez le concept Covigneron

 

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte