Tél : 0820 690 159 (0.20€ TTC la minute)

marché du vin

 

Dans un contexte de mondialisation et donc de concurrence globalisée, les marchés sont en pleine mutations. Le marché du vin n’est pas une exception et des pays traditionnellement considérés comme de grands producteurs sont, par exemple, doucement rattrapés par de nouveaux arrivants.

À partir des données recueillies par Sopexa lors de l’enquête « Wine Trade Monitor », quelles transformations sont à venir sur le marché du vin ?

La montée des vins italiens

La France a toujours été en tête de liste concernant l’image qu’elle véhiculait sur la qualité de ses vins. En effet, 64% des personnes interrogées s’accordent sur le fait que le France est la plus compétitive en terme d’image. L’Hexagone est suivie par l’Italie (13%) qui s’affiche comme la valeur montante des cinq prochaines années. La Péninsule a subi la plus grande progression en 2017, notamment sur les marchés asiatiques. Les vins italiens séduisent de plus en plus grâce à leur diversité, leur bon rapport qualité/prix mais aussi par l’expansion mondiale de la restauration italienne.

Les vins régionaux, une référence en devenir

Pendant longtemps, les vins étaient choisis en fonction de leur pays d’origine, cependant depuis quelques années, grâce à l’intérêt international grandissant pour l’oenologie, les vins régionaux tendent à exploser. Ces derniers pourraient même devenir la référence loin devant les vins bio, naturels ou encore les cépages. La sélection du vin ne se fait donc plus par type ou composition mais bien par la localisation dont il est issu.

Les vins blancs gagnent du terrain

Doucement mais surement, les vins blancs envahissent les tablées du monde entier. Bien qu’encore peu présents, ils se diversifient pour satisfaire toujours plus les consommateurs étrangers. Avec un fort potentiel de développement, les blancs de la Loire et de la Vallée de Marlborough en Nouvelle Zélande surplombent actuellement ce marché qui devrait exploser dans quelques années. Cet engouement pour le vin blanc est principalement dû à l’intérêt chinois et japonais pour ces vins. Ceci crée une impulsion à l’échelle planétaire pour le vin blanc.

L’émergence du Chenin

Grands favoris, le Cabernet sauvignon, le Chardonnay et le Pinot noir sont et resteront indétrônables. Néanmoins, on constate la montée en puissance du Chenin blanc qui est compense le repli du chardonnay aux États-Unis. Effectivement, 22% des opérateurs assureront sa percée dans les deux prochaines années. Cette émergence est très certainement liée à la montée du vin blanc à travers le monde. 

L’Australie, un concurrent de taille

Nouveaux sur le marché, les vins australiens séduisent de plus en plus de consommateurs grâce à leur adaptation éclair à la demande et leur capacité d’innovation constante. 62% des répondants voient l’Australie en tête de liste d’ici quelques années. De plus, les vignerons australiens n’hésitent pas à allier tradition et technologie avec, entre autre, l’usage de QR Code sur les packagings ce qui plait énormément au public asiatique très friand de ces nouvelles techniques de vente.

Plus opérationnel sur les marchés que peut l’être la France qui perd du terrain en Asie à cause de son manque de renouveau, l’Australie est le concurrent de la décennie.

Découvrez le concept Covigneron

 

Je m'inscris à la newsletter de Covigneron

Merci, votre inscription a bien été prise en compte