Le Viognier.

Covigneron viognier

Ce cépage est cultivé sur les pentes abruptes de la rive droite du Rhône depuis plus de 2000 ans. Il y est longtemps resté cantonné.

Seul cépage des vins de Condrieu et Château-Grillet il a failli disparaître dans les années 60 tant ce terroir des Côtes-du-Rhône septentrionales était difficile à travailler. Les Terrasses y sont parfois si étroites qu’elles ne sont constituées que d’un seul rang de vigne. En 1968 il ne restait plus que 14 hectares.

Grâce à des vignerons passionné et talentueux comme Georges Vernay, ardent défenseur de l’appellation Condrieu on a redécouvert ce cépage fabuleux, dont la force réside dans cette capacité à allier fraîcheur et rondeur, le tout avec une richesse aromatique exceptionnelle.

Depuis on en plante partout :m il représente aujourd’hui puis de plus de 4800 hectares. Largement cultivé entre Vienne et Valence, sur les contreforts du massif central, on le retrouve dans les Côtes du Rhône méridionales mais aussi en Provence, dans le Languedoc-Roussillon, et de façon plus anecdotique en Corse.

Ample et gras, d’une belle onctuosité en bouche, ses vins développent un nez intense de pêche blanche, d’abricot et de violette, avec parfois des notes de zeste d’orange, d’abricot confit, de jasmin, de chèvrefeuille et de miel.

Les vignerons vous parlent du viognier
parrainez des vignes