Des copeaux de chêne pour boiser le vin

boiser le vin

Quand on parle de boiser le vin, cela signifie donner au vin les arômes des tanins du bois. Cependant, l’élevage du vin en fûts de chêne coûte cher en main d’oeuvre, parce qu’il y a beaucoup de manipulations…

En effet, Il faut également remplacer les barriques au bout de quatre ou cinq ans. Elles sont alors « épuisées » en arômes et ne modifient plus la structure des tannins. Pire : mal entretenues, elles peuvent apporter au vin de mauvais goûts et une dureté en bouche.

Les copeaux de chêne, une alternative aux coûteux fûts de chêne

Depuis 2006, la Communauté européenne autorise l’utilisation de copeaux de chêne pour boiser le vin. Ils se présentent sous forme de chips, découpées, séchées et chauffées au four. Rajoutées dans le moût ou le vin lors des vinifications ou de l’élevage, ces chips apportent des arômes « coco », « toasty », « smoky », selon leur degré de brûlage…

Les copeaux, c’est le goût du bois sans les inconvénients

Une barrique bordelaise de 225 litres utilisée durant 3 ans coûte environ 74 € Ht/hectolitre et demande de nombreuses manipulations (lavage des barriques, soutirages successifs), alors que les copeaux, utilisés à la dose de 5 g/litre pour boiser le vin reviennent à environ 5 Ht/hectolitre et sont mis tout simplement dans la cuve comme une infusion.

Selon les opposants; il s’agit d’une vulgaire aromatisation, plus d’élevage à proprement parlé. On en met partout et les vins « à petit prix » perdent leur fruit au détriment d’arômes souvent caricaturaux. Le pire, c’est que cela n’est pas obligatoirement mentionné sur les étiquettes.

Toutes les astuces des vignerons grâce au
parrainage de pieds de vignes

Le débourrement de la vigne