Connaitre les bases du vin en 3 questions

bases du vin

Parce que le vin est un pivot culturel et gastronomique incontournable, il suscite beaucoup d’interrogations. Connaitre les bases du vin, c’est comme pouvoir dire qui était Charlemagne : un savoir incontournable de la culture française. Et puis, cela vous permettra de le déguster avec plus de justesse et de plaisir.

Pourquoi le vin est-il rouge, rosé ou blanc ?

Voici une question qui est totalement justifiée de se poser lorsque l’on commence à s’intéresser à l’œnologie. C’est à tort, que l’on pense que la couleur du vin rouge au rosé est en rapport avec la variété du raisin. Si la peau du raisin est colorée selon sa variété, son intérieur, lui, est toujours blanc. Le jus extrait est donc blanc. Ses différences de colorations – blanc, rouge ou rosé – proviennent en réalité de la macération des peaux de raisin dans le jus en pleine fermentation.

Cela vient des anthocyanes, présents dans le moût, qui sont des pigments mauves ou rouges qui donnent au vin sa couleur rouge. L’intensité de la teinte varie également en fonction du cépage, du terroir, du climat, de la teneur en sucre et de la vinification.

Par exemple un vin rosé suivra le même procédé de vinification qu’un vin rouge mais la macération sera plus courte. Les peaux auront moins de temps pour colorer le vin. Le vin blanc peut provenir d’une variété de raisin blanc ou noir. C’est le cas du Champagne qui est issu de cépages comme le pinot noir par exemple. Mais, en règle générale, la majorité des vins blancs proviennent de cépages blancs.

Comment bien conserver le vin ?

Les bouteilles doivent obligatoirement être couchées. Il faut prendre en compte la température (entre 12 et 13 degrés) et le taux d’humidité (70-75 %) de la pièce. Mais aussi, son obscurité et l’absence de vibrations. L’idéal étant, évidemment, d’utiliser une cave à vin.

Les bases du vin : quel vin pour quel plat ?

Afin de choisir le vin qui soit en adéquation avec le met qu’il devra accompagner, voici quelques bases à connaitre :

  • Plat venant de la mer : un vin blanc sec ou un vin rouge léger tel qu’un Saumur.
  • Pour les viandes rouges : un vin rouge avec du caractère fera très bien l’affaire.
  • Pour les viandes blanches : un vin plus léger comme un Saint-Emilion par exemple.
  • Pour les fromages : Tout dépendra de son goût et de la consistance de sa pâte.
  • Pour un fromage fort on préférera un vin rouge avec un arôme puissant. Un bleu ou un roquefort s’accommodent très bien d’un vin liquoreux.
  • Pour accompagner un fromage à pâte molle, un beaujolais sera une valeur sure.
  • Les fromages à pâte pressée se conjuguent parfaitement avec un vin blanc ou un Saint-Emilion.
  • Pour les desserts : Votre choix se portera plutôt vers un Champagne demi-sec ou un vin à base de liqueur.

Pour en apprendre plus sur le vin,

découvrez le parrainage de pieds de vigne

A lire également

Avec quoi boire du rosé